dimanche 28 octobre 2012

Des nouvelles de l'allée du Boulingrin

allee-du-boulingrin-26-10-12.jpg
Dame Berthille en son petit royaume lorrain, demandait il y a quelques jours ce que devenait mon projet d'allée pour la partie encore non aménagée du jardin... alors voilà, je m'exécute! ;o))
Juste pour mémoire...
L'idée avait commencé à germer en Juin 2010, à la lecture d'un article sur le jardin japonais d'Eric Borja. Jj'avais été séduite par cette belle image, d'arbres érigés, et de moutonnements de buis (je crois) qui soulignaient une allée dallée :
plantation-projet-2010-1.jpg

(Même si la taille, que ce soit des moutons ou des nuages, euh... me séduisait nettement moins!!!!:o)...)
Je cherchais justement une façon d'aménager la nouvelle perspective sur le jardin, créée à l'occasion de l'agrandissement de la maison: depuis la nouvelle pièce, mi-bureau, mi-bibliothèque, mi-buanderie (ben oui, quoi? Ca dépend de la grandeur des "mi" !!! ;o))...),, la vue donne sur la partie du jardin que j'appelle "le Boulingrin".
Pourquoi? Souvenir d'enfance, sans doute, lorsque j'allais rendre visite, à Toulouse, à ma 3ème grand-mère d'adoption, "Mamie Emma", qui habitait dans le quartier de la Halle aux Grains. Pour aller chez elle, nous passions toujours par un très grand rond-point, appelé le "Grand-Rond",  Au centre de ce rond-point, un beau jardin toujours bien vert, et qui m'attirait irrésistiblement au milieu de cette ville de briques (plus ou moins roses), écrasée de chaleur en plein été. Mais les anciens l'appelaient toujours "le Boulingrin", souvenir d'un époque lointaine, sans doute, où l'on y jouait aux boules? ("Boulingrin" viendrait de "'Bowling Green"...)
La partie du jardin qui me le rappelle est cernée de deux demi-cercles de persistants, des Osmanthus fortunei, choisis par une certaine jardinière flemmarde (mais...futée! ) pour leur forme érigée (1m de large) et leur taille adulte raisonnable (2m, environ, peut-être un peu plus..), qui en faisaient un choix enviable pour quelqu'un qui rechigne à augmenter encore le nombre de haies à tailler!
Depuis la porte-fenêtre de l'extension de la maison, le regard passe, comme le montre la flèche, d'Est en Ouest, juste à travers les deux demi-cercles, tels qu'on les devine de part et d'autre, à la plantation, en septembre 2008:
plantation avant 27 09 08 02
Je rêvais de voir, l'hiver (où je passe un temps certain avec ma bibliothèque!), une telle sente sinueuse, bordée de persistants, certains érigés, d'autres moutonnant pour marquer le passage de l'allée. Dans mon idée, ça aurait donné quelque chose comme ça:
plantation-projet-2010-0.jpg
Entre temps, le projet évolua quelque peu, et la haie du boulingrin grandit...
Il y a maintenant, au centre du demi-cercle de gauche, un petit coin de repos, un banc entouré de deux Malus Evereste qui un jour, je l'espère, se rejondront pour former un berceau de verdure au dessus du banc...
chamaecyparis-pisifera-filifera-aurea-18-01-12.jpgpinus-densiflora-umbraculifera-15-01-11.jpgL'allée devra donc bifurquer vers la gauche, quelque part entre les deux "érigés" initialement prévus, pour rejoindre ce petit coin de repos.
Première étape de plantations, en janvier 2011, quelques jolis sujets dénichés chez Me Bessard, "le" pépiniériste de la région pour les arbres et les arbustes: un Pinus densiflora umbraculifera, deux de ses petits frères (des Pinus densiflora 'Alice Verkade', nains, qui ont beaucoup souffert l'hiver dernier, hélas), un beau Chamaecyparis déjà grandet, etc... Voici le résultat, en Juillet 2011...
allee-du-boulingrin-19-07-11_16.jpg
Les pavés de carrelage marquaient les emplacements prévus pour les "moutonnements", pour retrouver un peu l'effet de la photo du magazine (toutes proportions gardées!!!).
Pour ça, j'avais choisi des Picea glauca 'Alberta Globe': hauteur adulte environ 50cm, mais diamètre..jusqu'à 1m.
picea-glauca-alberta-globe-28-10-12.jpgEt je comptais sur leur sens de l'individualité pour ne pas créer un effet trop régulier...vous voyez ce que je voulais faire?
Hélas, seuls 2 de mes 5 Picea, restés en pépinière l'hiver dernier, ont survécu.
Qu'à cela ne tienne, j'ai décidé de remplacer les manquants par des Pinus mugo 'Pumilio', un peu plus présents, certes : leur hauteur adulte peut atteindre jusqu'à 1m, dit l'étiquette. Mais ici, ça me parait peu probable!
picea-glauca-alberta-globe-28-10-12_02.jpgJ'en ai vu un exemplaire de 7 ans, il doit faire dans les 40 cm de haut, mais 60 en largeur. Si nécessaire, il se bonsaïfie facilement, parait-il.
On verra bien!
De toutes façons, les dimensions adultes des conifères "nains" sont généralement des plus fantaisistes, d'un site à l'autre!!!
Et puis, j'ai trouvé qu'il fallait accentuer les verticales.
Qui dit verticales, ici, dit Taxus baccata fastigiata aurea.
Une valeur sûre, qui pousse d'ailleurs plus vite qu'on ne le croit généralement, et dont plusieurs exemplaires s'imposent déjà avec bonheur dans d'autres coins du jardin.
J'en ai rajouté deux; l'un à droite, en avant-plan de la haie d'osmanthes, l'autre plus au fond, et à gauche, pour cacher, à terme, le poteau du portail que l'on n'aperçoit que trop...
pinus-mugo-pumilio-28-10-12.jpgEt voilà comment on en arrive à l'image en tête de cet article!
Le froid m'a empêchée de planter les deux derniers Pinus, mais dès la semaine prochaine et l'épisode de gel passé, cette fois, on ne m'y reprendra pas, ils seront plantés coûte que coûte! Ca me promet des joyeusetés avec la tondeuse, à tourner autour, si je ne me mets pas au bêchage intensif pour relier ces malheureux isolés, cet hiver ou au printemps prochain ! ;o))
Pour les lier de jolie manière,  et sans créer trop d'entretien dans ce coin du jardin, j'ai prévu bruyères (Erica dx darleyensis), hellébores (j'ai plein de jolis bébés de semis en attente, et de TRES bonnes amies pourvoyeuses, suivez mon regard...;o))...) et autres couvre-sols supportant l'ombre ou la mi-ombre. Des Iberis sempervirens, en vert et en doré, aussi, côté soleil...
Il me reste plein d'interrogations, quand même: pour le moment, tout ce petit monde sera essentiellement au soleil, mais quand les arbres auront grandi...les Pinus et Picea ne seront-ils pas trop à l'ombre???
Tant pis : Alea jacta est!
allee-du-boulingrin-26-10-12_03.jpg
Alors, qu'en dis-tu, dame Berthille? Retrouves-tu l'esprit du projet initial?
Et vous autres, qu'est-ce que cela vous inspire???
J'attends avec plaisir, malgré le regret des douces journées d'automne, les premières "vraies' neiges de l'hiver, pour voir ce que donne le spectacle, lorsque tous les caducs auront fait leur striptease...
Mais ce matin, entre la fine couche de neige et le vent d'enfer qui souffle en rafales sur le jardin, voilà ce que ça donne: impossible de prendre une photo correcte, ça bouge trop!!! ;o))
allee-du-boulingrin-28-10-12.jpg

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire