dimanche 28 juillet 2013

A faire pâlir la cour d'Angleterre...naissance attendue (Nelumbo nucifera)

Là, je plaide non-coupable! C'est une amie jardinière, Yvette, qui m'a suggéré ce titre accrocheur! ( pour faire suite aux deux derniers articles du blog! ;o)) ).
Et c'est vrai que je l'attends avec plus d'impatience que le Royal Baby, l'arrivée de cette toute première fleur de lotus!!!
Chaque jour, matin et soir au moins, je file vers l'étang vérifier si elle n'a pas éclos!
Il faut dire que ce n'est apparemment pas toujours facile, d'implanter un lotus dans un bassin. L'ami pépiniériste qui me l'a fourni m'avait prévenue.
Pas facile, déjà, parce que les bulbes/rhizomes sont extrêmement cassants, réfractaires au déplacement, et présentent de nettes tendances suicidaires lors de leur arrivée en terrain étranger!
J'en avais fait la triste expérience avec un éclat de lotus blanc, apporté pourtant avec beaucoup de soins par une autre amie jardinière, dans une grosse bassine, depuis son lointain jardin bordelais. Malgré une plantation immédiate dans un gros pot, avec mille précautions, et la descente dans l'étang, pieds nus, de son mari, pour déposer délicatement le pot dans l'endroit le plus profond possible (les "grands" lotus aiment des profondeurs d'eau de plus d'un mètre pour se protéger du froid...), il n'a jamais voulu s'implanter dans mon eau iséroise, à mon grand regret...
J'ai en partie attribué cet échec à la trop faible profondeur d'eau, et à la rudesse de mes hivers continentaux...
Mais quand l'ami Michel Chatoux m'a proposé l'an dernier un lotus nain, mieux adapté à mon petit étang de pacotille, et un lotus à fleurs roses de surcroît, comment voulez-vous qu'une Zeph résistât!!!!
Pas facile non plus à transbahuter, physiquement, le lotus en question!!! Car c'est dans une énorme bassine d'au moins 60cm de diamètre et un bon 40 cm de profondeur, pleine de terre et d'eau bien évidemment, qu'il me l'a apporté!!!! Côté poids, trois ânes morts au moins, si ce n'est pas quatre (enfoncé, le Royal Baby, avec son petit 3 kilos 8!!! ;o)...). Heureusement, la bassine était munie de deux oreilles (d'âne?) pour l'empoigner.
Et interdiction formelle de trop secouer, ou de pencher! Tu parles comme c'est pratique!
L'installation dans le coffre de la zeph'car, déjà, fut une aventure ahannante!
Il a fallu rentrer à toute petite vitesse avec mon nouveau trésor, en essayant d'éviter si possible le noyage du dit coffre et l'assèchement subséquent du précieux lotus.
Virages d'escargot, côtes et descentes de tortue, freinages longue distance, manœuvres de sioux...l'objectif fut presque atteint malgré quelques éclaboussures. Ouf.
Sauf que...sortir la bête du coffre à deux, rien que ça, fut à nouveau une redoutable épreuve! Grosse, la bassine, oui! Solide, certes! Mais pas rigide pour deux sous!!!!  Du vrai caoutchouc!
Et le trajet jusqu'à l'étang...tout aussi homérique, à micro-étapes, ponctuées d'éclaboussures et de pauses essoufflées!
Quant à l'immersion... une gageure! Heureusement, le petit nain-sumo y a mis de la bonne volonté, cette fois, et s'est glissé tout seul ou presque jusqu'à l'emplacement choisi.
Mais j'ai tremblé pour lui tout l'hiver...
Guetté le moindre signe de redémarrage...qu'il a fallu attendre jusqu'à mi-mai!
Et quand j'ai vu sortir les toutes pemières petites feuilles rondes, de la taille de celles d'un nénuphar, je ne vous dis pas comme j'étais heureuse! Première étape franchie!
C'était déjà ça!
Par contre, une fois qu'il a émergé, il met les bouches doubles, le petit nain! En un mois,  il est passé de l'étape "quelques tiges et deux-trois feuillettes", à une belle masse opulente de grosses feuilles presque parfaitement rondes, plantées au bout de tiges raides, comme les assiettes tournoyantes d'un jongleur de cirque, à un bon 40 cm au dessus de l'eau!
Ses feuilles retiennent les gouttes d'eau, comme autant de perles, mieux que les alchemilles! Sous la pluie, il y a quelques jours, elles se la jouaient "tsubuki"! Dès que la quantité d'eau dépassait quelques gouttes, accumulées au cœur de la feuille, pouf! Chaque feuille s'inclinait gracieusement, créant une mini-cascade éphémère sans cesse renouvelée... c'était très joli à voir!
Mais je ne m'attendais pas à le voir fleurir cette année.
Eh bien, pour une fois que j'étais résolue à la patience, je n'en ai même pas eu besoin!!! J'ai eu la surprise de voir émerger, il y a une à deux semaines, non pas une, mais TROIS tiges florales!!!! La plus avancée, vous le voyez, montre déjà une belle couleur rose pourprée....
A quoi va-elle bien pouvoir ressembler, cette fleur de lotus sacré??? Simple? Double? Aucune idée! Ce sera la surprise! Eh oui! Je me la joue façon "je ne veux pas savoir le sexe du bébé"!
Sauf que la couleur de la layette, elle, est déjà connue, c'est vrai!  Vous ne vouliez tout de même pas me voir vous sortir de mon chapeau un lotus bleu à la Tintin! ;o))
Et c'est pour vous faire partager ma fébrile attente que je n'ai pas attendu la naissance pour sortir ce premier communiqué public! ;o) 
Quant au nom du Sacred Baby, ça...
Nelumbo nucifera, c'est son nom de famille, c'est sûr. Mais quand je l'ai adopté, il n'avait pas de "prénom"!
Alors les paris sont ouverts! ;o))
Non...pas "George", ni "Georgette", ni "Georgia", ni "Georgina"!!! ;o))






21 commentaires:

  1. Wouah ! quelle attente insupportable !!!
    James peut-être... ou William ???
    Bises
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Williams et les Lotus rassemblés? Oh...tu crois que ça ferait une bonne équipe? ;o)) Ils risquent de courir trop vite pour moi ! ;o))
      James "Pond", ça pourrait le faire, par contre! ;o))
      Bon, d'accord, ce n'est pas fameux, mais j'ai le cerveau tout déshydraté, moi! ;o))
      Et chez toi, comment ton jardin supporte-t-il la canicule?
      Bisous tout secs!

      Supprimer
  2. Jolie plantouille ! Trois ânes morts... ça donne envie d'en planter un ça :s
    Je vote pour Charles... comme grand papa
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'un dos de jardinier averti en vaut deux! ;o))
      Charles? Bouh, l'est trop vilain pour ma jolie plantoune, celui-là! :Veux pas d'un lotus à moitié chauve et cavaleur, moi! ;o))
      A plus, oui,François: j'espère que tu as moins chaud que mon jardin et moi....

      Supprimer
  3. Un lotus !!!! Waouuuuh la chance !!!! Dis, dis, tu nous le montreras en fleur, hein ?
    Tu crois que dans mes 45 cm d'eau, y'en aurait un mini mini qui pourraient se plaire :-)) ?

    Je conserve précieusement dans un livre (mais lequel ???) une graine de lotus gentiment offerte par un moine tibétain à la foire de Nancy. Je n'ai malheureusement pas compris un traitre mot des douces paroles qui l'accompagnaient.

    Un âne, un escargot, une tortue ... il est beaucoup question d'animaux dans cet article. Pourquoi pas 'Noé' ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que je vous le montrerai en fleur! Enfin...s'il n'a pas la mauvaise idée de s'ouvrir justement sous la pluie, qui tombe avec bonheur depuis hier....;o)
      Je note les propositions de baptême, mais on va attendre de voir sa frimousse avant de lui donner un nom, tout de même! ;o))
      Bises rafraîchies!

      Supprimer
  4. Chouette, Zeph est revenue! " Désirée",car elle est belle comme le désir"! Bisous tempérés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais je n'étais pas partie! Juste occupée avec 3 petites princesses...qui vont d'ailleurs revenir bientôt! Faudra être patiente avec moi, cet été...;o))
      Bisous grand-maternels ravis et tout frais!!!

      Supprimer
  5. Un lotus nain et rustique en Isère ?? Si je dis ça à mon homme, il va en acheter un illico presto ! lol
    J'attends de voir la fleur avec impatience mais de toute manière, elle ne peux être que belle.
    Bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a résisté à l'hiver dernier, en tous cas! Après,c 'est aussi une question de profondeur d'eau....
      Celui-ci est surtout moins imposant, en hauteur, que le classique lotus sacré...d'où son intérêt pour les petits étangs...
      Tu diras quand même à ton cher époux que je peux lui donner l'adresse, bien sûr, mais outre le côté délicat et physique de l'installation, c'est loin d'être bon marché.....
      Bisous tout mouillés!!!

      Supprimer
  6. Belle plante! Je propose "Garance" suite à une immersion dans ce bassin...

    A propose de résistance au froid, bidule a t il tenu ? J'ai failli perdre le mien...Il va falloir que je bouture, au cas où...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon pauvre Bidule n'a pas survécu à son implantation en pleine terre, non;..mais celui de Ghislaine, resté en (gros) pot, se porte comme un charme! On a prévu d'en refaire des boutures, nous aussi!

      Supprimer
  7. Mais c'est une fille .... Donc il lui faut un nom de reine! ou d'impératrice ou de pharaon! Oui oui c'est un pharaon 'Cléopâtre' donc. bises enfin rafraichies et sans orage .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je note, je note, Tène! Mais j'attends la "naissance" avant de la baptiser! ;o)) Pour moi aussi, le lotus évoque irrésistiblement l’Égypte et ses pharaons...
      Bises ragaillardies et toutes fraîches itou!

      Supprimer
  8. J'imagine bien la procession des voitures derrière toi en train de pester contre ces femmes au volant qui n'avancent pas et qui freinent quinze kilométre avant le stop!! Ton lotus, moi je lui donne le nom de "petit bouchon" voilà!!! Christine des glaces










    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, j'avais eu droit, sinon à la "procession", du moins à quelques regards furibonds et à des dépassements sur les chapeaux de roue! ;o)) "Petit Bouchon"? Tu crois qu'ils risquent de me boucher l'étang, mes lotus???? ;o))
      Bises humidissimes!

      Supprimer
  9. quelle chance !!!j'avais pu les admirer au jardin des martels dans le tarn et leur d'une foire au plantes à Chevreloup. Je pestais alors de ne pouvoir avoir ce genre de plantes chez moi, mon bassin est vraiment peu profond, je me contente d'un nénuphar rose ...
    en tout cas après toutes ces péripéties, ravie qu'il se plaise chez toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je connais bien le Jardin des Martels: mon papa m'y emmenait chercher du foie gras, à l'époque où la ferme était encore active. Je n'ai rien contre le foie gras, du tout même! Mais c'était la petite pépinière attenante, que j'attendais avec impatience! Le petit papa râlait, vu que les plantes, lui...;o)) Mais ensuite, il se consolait en m'emmenant déjeuner dans un super restaurant, à Giroussens! (l'Echauguette, je crois me souvenir).
      Merci Valérie d'avoir ravivé ces doux souvenirs... Le lotus a bien passé l'hiver dernier, mais il ne fut pas très sévère, il faut le reconnaître. J'espère qu'il sera armé pour les prochains! Fait pas bien chaud non plus, l'hiver, dans le Gers...alors j'ai bon espoir!

      Supprimer
  10. J'en avis admiré en Vendée, et dans les jardins du sud bien sur; mais je n'aurais jamais cru qu'ils survivraient en Isère!!!
    On attend l'éclosion....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après Michel Chatoux, celui-ci serair bien rustique..mais à confirmer dans les années à venir!
      L'éclosion se fait toujours attendre. Le bouton grossit, grossit...Ca ne devrait plus tarder: les pétales commencent à s'écarter, ce matin! C'est pour aujourd'hui ou pour demain, je pense! ;o)) Bises!

      Supprimer
  11. Décidément, les lotus du Jardin des Martels vus ont marquées, les filles! Chaque fois que j'y suis passée, ce 'était pas la saison de floraison...quel dommage! Mais le feuillage, à lui seul, est vraiment magique, dans un étang...
    Je suis désolée de tes problèmes avec l'informatique, mais je ne sais, hélas, pas comment t'aider, petite Fourmi.... ;o(

    RépondreSupprimer