jeudi 17 avril 2014

Un bouquet d'étoiles blanches à elle toute seule (Asphodelus albus)

Je sais, je sais, je  vous en ai rebattu les oreilles (enfin, les oreilles électroniques seulement! ;o))...), les Camassia adooorent mon argile lourde et humide....braves petits!
Alors forcément, en voyant les images,..hé hé...vous vous êtes dit: "Encore ses Camassia! Pfff..."
Ne protestez pas, je vous entends d'ici!!!!
Hé bé non....
Râté!
La belle blanche n'est pas un Camassia! Ni un bulbe, d'ailleurs... enfin, pas vraiment.
Je vous la baille belle, hé!

Nous devrions presque tous la connaître, car c'est une plante bien de chez nous! Mais j'avoue que jusqu'à ce qu'elle fleurisse au jardin, je ne l'avais jamais croisée....

Son histoire n'est pas très gaie.
Elle n'a pourtant commis ni crime ni délit (pas de bonne action particulière non plus, remarquez), et pourtant, bien des gens, au fil des siècles, ont pleuré devant un beau bouquet  de ses fleurs blanches.
Si je vous dis qu'on la traite parfois de légume bon pour la soupe des chiens, vous le croyez, ça?

Elle ne mérite pas tant de mépris, pourtant!
Regardez ce joli bouton presque noir, au départ...
Et cette ligne noire qui persiste et souligne chaque fleurette blanche...

Noir et blanc, c'est d'un classieux...

Et puis, elle a un autre atout qui va droit à mon petit coeur d'iséroise:
De toutes les matières
C'est l'calcaire qu'elle préfère...
Attitude positive!
C'est pas négligeab', ça... ;o))


Sans parler de ces petites coquines d'étamines orange, si pressées de sortir qu'elles se hissent hors de la corolle sans attendre que la fleur s'ouvre !
Qui croient-elles leurrer? Si elles s'imaginent que leur couleur flamboyante suffira à attirer les pollinisateurs, alors que de toute évidence il n'y a aucun nectar à récolter encore dans cette jeune fleurette timide plus serrée qu'un cul-de-poule... ;o))
Plus tard, mes jolies! Les abeilles vous adorent, et votre heure de visite arrivera, chacune à votre tour, en commençant par celles du bas!

Il parait qu'en cas de disette, on peut toujours se rabattre sur vos "racines", façon petites rattes du Touquet.
Vos hautes tiges (jusqu'à 1,50m parait-il!) , une fois défleuries et séchées, sont si légères et pourtant si solides qu'on peut vous utiliser pour faire des maquettes!

Mais bon, manger et faire joujou avec des bolides miniature, il n'y a pas que ça dans la vie! Moi c'est vous admirer au jardin, que je préfère....
Alors... qui est-elle? ;o)



45 commentaires:

  1. Bon, c'est une asphodèle, de chez Apshodelus, il y en a plein dans la forêt à côté de chez nous... mais de quelle espèce ou de quelle sous-espèce ? je dirais albus ou fistulosus. En même temps ça pourrait bien en être une autre, je trouve que les espèces sont assez proches...
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pffff....l'encyclopédie a encore frappé! ;o))) Mais oui, bien sûr, François, c'est l'asphodèle blanche, Asphodelus albus.
      Mais attends (encore un peu), mon coco, je te nous ai rapporté d'Alsace une petite découverte de derrière mes fagots....tu vas voir! ;o))
      Laisse moi encore un peu de temps, faut d'abord que j’atterrisse...que je range mes nouveau trésors, puis que la fleur s'ouvre en grand, et puis que je la mitraille...pfff...
      Bravo à toi! ;o)

      Supprimer
    2. Ah l'encyclopédie frappe souvent :) Merci !
      Faut dire que quand les plantes poussent naturellement près de chez soi, c'est vraiment plus facile que quand il faut faire des recoupements :)
      J'ai hâte de voir ta dernière nouveauté :)
      Bonne soirée

      Supprimer
  2. beuh ..................une zéphirblague..................... non je sais pas mais jolie enfin jolies!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, blaguer? Ohhhh...si peu... ;o)) Eh non, il n'y avait pas de piège, Tène, c'est une Asphodèle blanche, tout simplement.
      Le pré aux asphodèles, dans la mythologie grecque, c'est un peu l'équivalent du purgatoire, pour les âmes qui n'ont fait ni grand bien ni grand mal...finalement, peut-être que ça me conviendrait bien! Enfin, uniquement si les asphodèles y fleurissent toute l'année, et pas seulement au printemps! Tant qu'à faire! ;o)) Bisous ravis de t'avoir revue ce week-end! ;o)

      Supprimer
  3. Un Callosobruchus masculatus! Bises épineuses!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, toi, heureusement que les taxinomistes n'ont pas encore découvert ton existence. Déjà qu'ils font souvent très fort avec des noms de plantes imprononçables et encore moins "écrivables (genre elsholtzia, qui n'a rien à voir avec l'escholtzia, par exemple)", je n'ose imaginer quels dégâts tu pourrais nous y faire! ;o)))
      Bisoutus musculatus! ;o)))

      Supprimer
  4. ça se cultive ? Il y en a plein, des géantes, dans ma montagne, mais ça devient tellement moche quand ça fane que je n'en voudrais pas chez moi. J'attends de ses nouvelles dans quelque temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'instant, elle est encore belle! Mais de toutes façons, dès qu'elle a fini de fleurir,...couic! ;o)) Faudrait pas me la fatiguer à la laisser faire des graines, tu comprends! ;o)) Moi j'adore son beau bouton noir et sa grappe d'étoiles blanches rayées de noir façon Geneviève de Fontenay! ;o)) ! Le seul "hic": elle fleurit un peu comme les camassia, et en même temps! Va falloir que je déménage les uns ou les autres, ça fait un peu beaucoup d'étoiles dans le massif où elles sont, en ce moment! Bises chicosses!!! ;o)

      Supprimer
  5. Eh bien oui, je l'avoue, en la voyant je me suis dit tiens, Zeph nous ressort un camassia! Bon faute avouée....hein? Mais je ne connais pas celle çi cette fois . Biz et à bientôt. Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Christine! Oui, ça ressemble même un petit peu trop, vu qu'il y a des camassia bleus juste à côté (que j'ai soigneusement évités pour la photo! ) Au jardin, faut oublier tout ce que not'maman nous a appris: on ne RANGE PAS les plantes similaires dans le même placard! Enfin, pas dans la même plate-bande! ;o)) Ça me rappelle la dame qui a racheté mon premier jardin...pfff....elle avait déclaré à une voisine, quelque temps plus tard, qu'elle voulait déterrer toutes mes pivoines (une bonne trentaine!) pour se faire, je cite "un massif rien qu'avec des pivoines" ! Beuark 11 mois sur 12 garanti!!!! ;o))
      Bisous enchantés d'avoir passé un si bon moment avec M. Des Glaces et toi (et les autres bien sûr), ce samedi! Bien rentrés?;o)

      Supprimer
    2. Monsieur des glaces me fait te dire que pour lui (comme pour moi) c'est réciproque. Notre virée nous a laissé fatigués mais HEUREUX. Il n'y a rien de mieux que le partage de bons moments entre gens de très bonne compagnie. Biz

      Supprimer
  6. Elle me fait rêver chaque année au printemps lors de nos vacances dans le Sud. J'avais même tenté le semis une année. Cela n'a pas été couronné de succès. Ce n'est pas plus mal car de calcaire je n'en n'ai point à lui offrir. Je me contenterai donc de l'admirer dans la campagne méditerranéenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te trouve bien raisonnable, Blandine! ;o)) ("pour une fois?" ;o)))...)
      Gros bisous d'une zeph encore rêveuse de cette belle rencontre de samedi...A REFAIRE!!! Tu as encore plus de 350 jours pour travailler au corps M. Berthille, qu'on puisse recommencer en 2015!!!! Au boulot, chère Belette! ;o)))

      Supprimer
  7. Je la préfère le bouton à la fleur!
    Qui qu'elle soit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que je n'ai pas à choisir, Dany! ;o)) C'est vrai, ça, des fois on a droit au beurre et à l'argent du beurre, au jardin, tu ne trouves pas? ;o)) Bises gourmandes!

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup les asphodèles qui me rappellent la garrigue méditerranéenne et je ne regrette pas d'en avoir replanté dans le jardin. Non elles ne sont pas moches, il suffit de leur trouver un coin bien ensoleillé et plutôt sec, elles apportent une belle hauteur au printemps . J'ai aussi une de leurs cousines en jaune, mêmes conditions de culture mais plus tardive: asphodeline lutea. Elle est chouette aussi et très prolifique.
    Photo prise dans le jardin:
    http://www.galinou.fr/album/plantes/bulbes%20and%20co/divers/index.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Martine! ;o) Pour le terrain sec, ici, elles ne vont pas être gâtées, les pauvres...espérons qu'elles sauront s'adapter quand même...très jolie photo, en tous cas! J'espère que les miennes me donneront pareil spectacle dans quelques années! Je n'ai jamais essayé l'asphodéline, par contre (j'ai un peu de mal avec le jaune au jardin...). mais il n'est jamais trop tard pour essayer de s'amender! ;o)) Merci de cette belle image (aurais-je été sage sans le savoir???) et de cette suggestion! En Galinou doit être couvert de fleurs, en ce moment!!! Amitiés d'une demi-sudouestoise...

      Supprimer
  9. Un ou 2 pieds à la maison, à la floraison fidèle en plein soleil. Quelques uns au bureau sur le "Mont Ventoux" et ses bordures... (le tout étant un remblai de sable calcaire dans feu le petit jardin botanique). J'ai l'impression que cela se ressème seul...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que ça n'envahit pas, ça me va, Captain! ;o)

      Supprimer
  10. Je ne connais pas du tout cette fleur, mais j'aurai la patience d'attendre ta réponse :)
    Comme quoi, la nature est tellement variée, qu'il nous est impossible de tout connaître.
    Bisous et à samedi.

    PS : En espérant de rencontrer à SCHOPPENWIHR. Il y aura Gisou et Valérie et j'espère bien d'autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, Belette, je suis désolée, je n'avais pas vu ton commentaire avant de partir en Alsace...ce n'est que partie remise, j'espère! ;o)
      Je n'ai pas pu voir tout le monde hélas..ni Simone (jardin des vieilles vignes) ni Marguerite de Plobsheim, ni Pierrette de Diebolsheim, ni tant d'autres! C'est trop court!! Et il y a tant à voir! Et puis on était souvent en mode "rase-godet" , ce qui n'aide pas! ;o))
      La réponse était : Asphodelus albus...
      A une prochaine rencontre, peut-être? Amitiés de la Rhônalpine revenue dans son Isère....

      Supprimer
  11. Je pensais tellement à la phalangère que j'en oubliai l'asphodèle! Je ne la cultive pas, mais par contre, de fait, l'asphodeline, à mon grand étonnement, se révèle très facile même en Belgique: au bout de deux ans, elle est passée de une à six tiges!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'asphodeline ici (un peu jaune, tout de même....), mais faut voir, faut voir! ;o)) Et si elle tient chez toi, il y a des chances qu'elle puisse s'adapter! Merci pour l'encouragement, Laurent! ;)

      Supprimer
  12. Bon, voilà qu'elle nous refait le coup : une devinette et puis s'en va... Et nous, pendant ce temps, on poireaute, on mijote....
    Bises poussiéreuses du jardin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé...pauvre Gisou! Excuse-moi, ma douce....c'est vrai qu'il y avait tant à faire, dont les préparatifs pour Schopp, et tout...que je n'ai guère passé de temps devant l'ordi, depuis quelque temps. Pardon...Mais j'espère m'être un peu fait pardonner samedi? Ca m'a fait tellement plaisir, de te rencontrer! Bien rentrée? Bien chargée? ;o)) J'espère qu'on aura d'autres occasions de se retrouver, et un peu plus de temps pour bavarder doucement.... merci de cette belle rencontre! Bises un peu réchauffées (il faisait 15° tout juste dans la maison, à mon retour!)

      Supprimer
    2. Ah non, la plus ravie c'est moi, siouplé ! Oui oui, tu es toute pardonnée. Suis rentrée chargée comme jamais, d'ailleurs je me demande ce qui m'a pris, moi d'ordinaire si raisonnable... Mais pas pu résister, inexplicable, du délire ! Chargée comme un mulet ! Va falloir planter toute cette flopée de pauvres petits orphelins maintenant... Sauf que là il pleut (heureusement, le jardin n'en pouvait plus) et ça caille ! Woui woui, à la prochaine, j'y compte bien ! Bises fraiches et mouillées.

      Supprimer
  13. Eh oui, la coquine n'a pas donné la réponse serait-ce un alzheimer débutant ??? ;-))
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh sûrement, MC!!! En fait, comme j'étais "débordée", la tête sous l'eau, même si j'avais essayé de balbutier deux mots comme Aspodelus albus, ça n'aurait fait qu'un infâme "glourps, blourb", et vous n'y auriez rien compris! ;o)) Mais comme tu le vois, j'ai (provisoirement) émergé! ;o))

      Supprimer
  14. Je suis d'accord avec vous, on lui donne encore un délai de quelques jours, après ce délai on va manifester dans son jardin!!!

    RépondreSupprimer
  15. Et bien, à mon avis.. elle laisse le suspens pour les retardataire et les touristes qui tels que moi.. sont toujours en retard d'une guerre...

    Ben Oui.. moi je suis seulement en train d'admirer des Camassia qui vont fleurir pour la première fois... Puisque j'ai mis en terre des bubles pour la première fois l'automne dernier..

    Cet asphodèle.. moi-y-n-a-pas-connaitre... pourtant ici ça devrait le faire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi pas, Françoise? Tu as même la place de te faire un vrai "pré aux asphodèles", à Widoye! Mais un "pré aux camassia", ce serait pas mal non plus, non?....;o)
      Amitiés étoilées!

      Supprimer
  16. Un frais parfum sortait des touffes d'asphodèle,
    Les souffles de la nuit flottaient sur Galgala.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh...Booz endormi...j'avais oublié...tu as tout à fait raison, Captain! Merci de m'avoir donné l'occasion de relire, et avec grand plaisir, ce morceau de bravoure de la poésie française...
      Et le "frais parfum" des roses en pleine floraison en Avril, tu en penses quoi, toi? Le pire, c'est que Neige d'Avril, pour une fois qu'il avait l'occasion de mériter son nom, est un des rares à n'avoir AUCUNE fleur ouverte encore! Quel snob! ;o))
      Ce matin, ce serait plutôt "les souffles de la nuit flottent (c'est le cas de le dire) sur Aglaga... ;o))

      Supprimer
  17. Coucou, une asphodèle.... et hop vite sur internet pour connaître cette plante.....Ca m'a fait plaisir de te rencontrer à Schoppenwihr, et encore mille mercis pour le joli petit iris et le phlox. Dès un peu de ciel clément, le jardin leur ouvrira ses bras!
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Martine! C'est bien une asphodèle! Moi aussi j'ai été ravie de faire ta connaissance! C'est toujours tellement plus agréable de converser, fut-ce par internet, avec une frimousse connue! ;o)) Depuis hier, le ciel s'est "en-clémentisé" par ici, j'espère que c'est la même chose dans ta belle Alsace! Bonnes plantations, alors! Bises

      Supprimer
  18. J'arrive ici par hasard par l'intermédiaire d'un sinocalycanthus que je viens d'acheter.
    Qu'est devenu le vôtre?
    Le jardin me semble bien agréable. Je repasserai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Philippe! J'ai hélas perdu le beau Sinocalycanthus lors du terrible hiver qui a suivi son achat, mais entièrement par ma faute: j'ai attedu trop longtemps pour le mettre en pleine terre, je le croyais suffisamment à l'abri sur ma terrasse, au pied d'un mur et à l'abri du vent. Ça aurait marché toutes les années...sauf celle-la! Je l'ai quand même planté, mais il n'est pas reparti.
      Je n'en ai pas replanté d'autre, mais j'ai planté à la place...un très jeune sujet du Sinocalycanthus 'Aphrodite'! Il ressemble à Hartlage Wine, mais son parfum, parait-il, est absolument délicieux. Il va bien, pousse peut-être moins vite que HW, mais n'a pas encore fleuri.... à suivre! Merci de tes encouragements! Et à bientôt peut-être! Amitiés jardinières...

      Supprimer
  19. Ma Zeph chérie, dois-je te rappeler les dates de Beervelde? On mangera des carbonnades et des frites de chez Cloclo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aurais-tu enfin trouvé une astuce pour rapetisser les kilomètres, belle enfant? Cette année, tu sais, le calendrier n'est déjà que trop rempli.. et mon tour de taille frémit (d'horreur ou de convoitise, je ne saispas...;o))...) en lisant tes propositions tentatrices!!!
      Et puis, je te/vous attends toujours, moi zaussi! ;o)) Bisous aussi têtus que les tiens!

      Supprimer
  20. Je me demandais quelle rareté tu nous présentais là, j'ai encore beaucoup à apprendre....
    Dois-je te dire que j'attends avec impatience de découvrir les beautés que tu as acquises lors de cette foire aux plantes qui a l'air bien sympatique . Bisous impatients ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh... attends encore un peu, chère et impatiente petite pomme, il faut leur laisser le temps de s'installer et de fleurir!!! Mitrailler un godet, cela n'a pas beaucoup d'intérêt...
      Mais iIl y en a une qui est en train (de fleurir), justement, dans son godet...je ne vais pas tarder à vous en parler. Ce sera une devinette, ent-tiè-re-ment destinée à "coller" certains esprits forts, prénommés François ou Laurent (mais je ne nomme personne! ;o))...) : ils me cassent systématiquement la baraque en découvrant mes devinettes (pourtant pas si courantes!) dès le premier commentaire, atteints qu'ils sont tous les deux d'encyclopédite aiguë, là...c'est incroyable, très intimidant, et aussi très agaçant! ;o)) (je le dis en souriant bien sûr!). Alors il faut que je les mette à l'épreuve, tu comprends! ;o))
      Bisous stratégiques...;o))

      Supprimer
  21. Zeph, dans le titre, il manque le "P" à asphodelus ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oups!! Je devais avoir un petit creux, et j'ai mangé le "p" à l'insu de mon plein gré! ;o)))
      Ayé, j'ai rectifié! Merci ma belette! ;o)

      Supprimer