mercredi 25 juin 2014

Faire connaissance avec une girafe verte, ça vous dit? (Napaea dioica)

Jolie surprise depuis quelques jours! 
Une tête inconnue a surgi, là-bas, tout au fond de la "longue-bande" (qui est plate aussi, d'ailleurs...)
Je l'avais oubliée, celle-la! Râââ...comment c'est, son petit nom, déjà?
Il a fallu que je consulte mes archives pour le retrouver! Mais oui, c'est bien elle!
Plantée il y a 2 ans, elle n'avait fait qu'une rosette de feuilles basales, l'an dernier.
Oui, mais quelles feuilles!
Des Jumbos en herbe, si j'ose dire.
Celles du bas sont plus larges que ma main, et si j'en crois les infos glanées sur le net, elle pourrait même faire mieux que ça!
Enfoncée, la satanique Grande Berce! Et les Gunères n'ont quà bien se tenir!
Et jolies, avec ça, palmées à ravir, alternées tout le long de la tige en un séduisant decrescendo.
Je pense que c'est pour paraître encore plus grande, quand on la regarde d'en bas!
Un trompe-l’œil pour fourmis, en quelque sorte.
Histoire de décourager les éventuels alpinistes du microcosmos.
Et côté hauteur, c'est pareil!
L'unique tige apparue cette année culmine à un bon mètre 50, bien droite, solide au poste!
En conditions idéales, elle pourrait encore jouer les girafes près d'un mètre plus haut!
Impossible, là où elle est, de lui tirer le portrait en entier!
La petite tête de fleurettes blanches qui la coiffe parait presque dérisoire.
Mais elle a un grand mérite pour les jardiniers fourbus au dos endolori: elle sent très bon, là, tout en haut, juste à hauteur de nez!
Ahhh certes, ma sculpturale américaine n'est pas accessible à tout le monde..hé hé....
Fouailleurs de sable en tous genre, midi-terranéennes à l'accent chantant, esclaves dévouées de Sa Majesté l'Arrosoir, abonnés perpétuels à Tuteur-Magazine, passez votre chemin!
Dame Berthille, détourne les yeux, je te prie...
Gente Sylvaine, ne va pas plus loin! ;o)
Sauf pour le plaisir de la découvrir, bien sûr!
Si j'arrive à la satisfaire, elle devrait également s'étoffer largement...peut-être est-elle un peu trop au soleil, il faudra que je la surveille cet été.
J'ai vu des photos se superbes touffes comportant 15 à 20 tiges..hmmm...
On peut toujours rêver, non?
Il y en a qui ont des juments vertes. Moi, j'ai une girafe verte à tête blanche! Pas mal non plus! ;o))
Alors, qui est-elle, ma belle girafe???? ;o))





64 commentaires:

  1. Très peu de temps aujourd'hui, mais j'ai pensé à un mukdenia... Ce n'en est pas un. Alors serait-ce une plante de la famille des saxifrages ?
    Pour la suite ce sera ce soir tard... Ou vendredi, donc j'imagine que d'autres auront trouvé avant moi
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh...je vois bien l'analogie des feuilles avec le Mukdenia! Bien essayé, François...mais ce n'est pas ça du tout! Pas la bonne famille non plus! ;o)
      Pire; j'avoue que si je ne l'avais pas lu, je n'aurais jamais deviné à quelle famille appartenait ma girafe verte!
      Et pour le moment, la devinette "tient" toujours.... Tu peux avoir une deuxième chance! ;o)
      Bonne journée, et bonnes recherches! ;o)

      Supprimer
    2. Eh bien, eh bien, pas si simple
      Bon, d'après les commentaires on aurait :
      - malvacée (je n'y aurais jamais pensé, d'ailleurs, j'ai appris que les tilleuls en étaient, des malvacées)
      - Amérique
      - pas de terre trop sèche
      J'ai déjà passé en revue des dizaines de pages de malvacées, sans rien trouver qui ressemble de près ou de loin à ce que tu présentes. Du coup, j'opte pour un indice :
      - est-ce que l'histoire de la girafe à quelque chose à voir avec son nom ?
      - le fait que les fleurs soient uniquement en haut de la tige serait-il à l'origine du nom ?
      En espérant que quelqu'un d'autre trouve :)

      Supprimer
    3. Bien résumé, François! ;o)
      Pour l'indice, non, ce n'est rien de tout ça (vous êtes tellement fortiches que je n'ai encore rien révélé du tout! ;o)) )
      Mais OK, je vais ajouter un commentaire pour vous en donner un...

      Supprimer
  2. Je ne sais (pas encore) qui elle est mais elle est diablement envoûtante : blanche, haute, parfumée, un feuillage à tomber.
    T'es vraiment sûre pour la terre sableuse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le sable, je ne suis pas 100% sûre, ma belette, mais je sais par contre qu'elle ne supporte pas d'avoir les pieds au sec....Alors je peux toujours te ressortir le couplet du bord de mare ou du dessous-du-robinet-qui-fuit...sauf que sous ledit robinet, un "monstre" d'un mètre cinquante ou deux, ça pourrait devenir un tantinet encombrant, non? ;o)))
      Un gros pot à mi-ombre, peut-être? Tu vois, j'essaie de te consoler... gros bisous argileux! ;o)

      Supprimer
    2. Ne seraient les feuilles qui ne vont pas mais alors pas du tout, la valériane aurait pu faire une bonne candidate : blanche, haute, parfumée, aimant les lieux frais ...

      Un p'tit indice pour nous décoincer ? J'ai parcouru des dizaines de pages, je ne peux faire davantage sans un petit coup de pouce. S'te plait ...

      Supprimer
    3. Que ne ferais-je pour te faire plaisir, ma belette! OK, je vais ajouter un commentaire qui vous donnera un indice!
      Je ne voudrais pas que tu prennes des cheveux blancs par ma faute, ou que ton jardin meure de soif à cause de ces recherches archeoflorologiques! Mais tu as vu? La pluie arrive, ma douce!!! ;o)) Gros bisous et bon week-end!

      Supprimer
  3. En voilà une que j'ai déjà vu en photo.. et dont j'oublie allègrement le petit nom..
    Et puis évidement, ça m'énerve car quand j'ai l'occasion de faire un choix dans une liste.. je ne sais plus du tout

    J'y pense.. et puis j'oublie... C'est malin !

    Donc, Bonne idée de la mettre à l'honneur.. car j'aimerais vraiment en planté dans les fonds lourds et humides un peu ombragés de chez nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lourd, humide et un peu ombragé, ça devrait effectivement lui convenir à merveille, Françoise! Alors ça va peut-être te revenir...ou alors, on attend la réponse! T'inquiète, quelqu'un va bien finir par lui rendre son identité! ;o) Merci d'avoir essayé, déjà! Bises haut perchées!

      Supprimer
    2. Bonjour
      Pour ma part, c'est la première fois que je vois cette belle en photo, et je suis bien incapable de mettre un nom dessus :(
      Mais après avoir lu qu'elle devrait apprécier un terrain lourd et humide, je l'ai tout de suite imaginée dans mon terrain.
      Reste à espérer que des gens beaucoup plus callés que moi (c'est pas bien dur en même temps) arrivent à l'identifier....

      Au passage, merci pour ton blog

      Supprimer
    3. Bonjour Hervé! ;o) Même si on ne la connait pas, quelques coups de cuiller à pot gougeulesques et un peu de patience permettent pourtant, je pense, de trouver son nom! Essaie! ;o) Merci pour ce gentil message d'encouragement!

      Supprimer
  4. Moi, je ne connais que les Zephiranthes de 25 cm!!! Bisous à hauteur de ta plante mystère!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et paf:!J'ai reçu les bisous sur le nez! C'est malin! ;o))) Je t'en renvoie un wagon parfumé! ;o))

      Supprimer
  5. Je ne connais pas son nom mais puisque cette très belle, avec ses larges feuilles, n'est pas pour mon nouveau massif pentu à la terre archi sèche que je vais refaire cet automne, je ne chercherai même pas ! lol
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je suis désolée de te retourner la gouge dans le trou de plantation, ma petite grande! Pire, je ne vais guère pouvoir te suggérer des idées pour le fameux massif, si c'est ce que tu espérais...."terre archi-sèche", je ne connais que dans les premiers centimètres à la surface du jardin....et encore, pas longtemps! ;o)
      Quant à l'identité de ma girafe, je suis sûre que ta curiosité n'en est pas moins éveillée, non? ;o) Gros bisous archi-doux!

      Supprimer
  6. Bon moi je vote pour une Filipendula Kamtschatica au début de la floraison.
    . J'ai peu être réussi à doubler François!! lol
    Bises à toi. Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout comme François, je comprends très bien ce qui t'a fait penser à la filipendule, chère Christine! Les hautes tiges, la disposition voire même la forme des feuilles, l'amour des terres humides,oui, oui...fort bien essayé!!!
      Sauf que... tu me fais un grand plaisir.
      Je t'esplique: je suis encore plus nulle en géographie qu'en semis, c'est tout dire! ;o)) La tectonique des plaques et moi, ça fait au moins 3...alors si le Kamtchatka a tamponné récemment l'Amérique, j'avoue que je l'ignorais. L'aurait fallu qu'on me prévienne, tout de même! Lol.... Alors pour une fois, je me sens un petit peu moins seule! Merci de cette gentille tentative pour adoucir mes complexes géographiques, ma douce! Et ce n'est même pas une taquinerie! Je suis capable de bien pire!!!!! ;o))
      Ah, qu passage, ce n'est pas non plus la bonne famille de plantes...
      Mais tu as encore toute la journée de ce jeudi pour essayer de doubler François (voir son message)! Essaie encore!
      Gros bisous reconnaissants! ;o))
      Grosses bises

      Supprimer
  7. Ps :Ta plante ne serait elle pas un poisson plutôt qu'une girafe car si elle sent bon de loin, de près elle dégage une odeur, de poisson semble t il !!! Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben non, du coup,ce n'est pas ça non plus côté fumet: tu peux remettre ta poiscaille au congélateur! ;o)
      J'aime beaucoup le poisson, mais côté parfum au jardin, je suis moins sûre que ça me plairait! ;o))

      Supprimer
  8. difficile, ta devinette. Moi, elle m'a plutôt fait penser à Peltoboykinia pour ses feuilles, et à Polemonium pour son inflorescence, mais ça ne doit être ni l'une ni l'autre. Les pistils sont bien singuliers, avec leur look en plumes, je ne parviens pas à retrouver la famille... Mais elle est bien jolie, cette girafe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waaaah...Laurent non plus ne trouve pas? Deux jours déjà, et on n'a pas avancé d'un pouce! C'est inattendu! ;o)
      Eh non, Jeune Homme, ce ne sont pas non plus les bonnes familles...
      Allez, je vous laisse un peu de temps encore, avant de vous donner un indice! ;o)
      Mais on peut aussi poser des questions! ;o)

      Supprimer
    2. C'est frustrant: souvent, je découvre tes posts avec retard, je connais parfois la réponse, mais elle a déjà été donnée. Et ici, rien de rien. Je ne vois vraiment pas la famille, et pourtant, elle me rappelle certaines malvaceae...

      Supprimer
    3. Bingo!!!! Tu l'as enfin trouvée, la bonne famille! Chapeau,Laurent! ;o) C'est bien une malvacée!!!!
      Reste à trouver laquelle... tu y es presque! ;o)

      Supprimer
  9. INDICE!
    Pour vous aider, je dirais cette nymphe des bois appartient à un genre dont il n'existe qu'une seule et unique espèce, la sienne... et que ce genre me fait furieusement penser à une région viticole très connue....
    Si avec ça vous ne trouvez toujours pas... ;o))

    RépondreSupprimer
  10. Réponses
    1. Mo je préfère le Gailllac, tant qu'à faire! ;o))

      Supprimer
  11. AH non, pas un gaillet, ce serait Gallium... rien à voir, mais je ne vois toujours pas. Je viens de me refaire une liste de malvacées à voix haute et je ne vois toujours pas... Bourgogne, Bordeaux, Gironde... Côtes du Rhône ? Coterhonensis ? :) Ah non, ça c'est certain.
    Je vais passer mon tour...
    Merci pour l'indice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tss Tss...aurais-tu toi aussi des problèmes avec la géographie, Me François? Tu en es loin, très très loin! ;o)) Cherche encore, mais au bon endroit, cette fois! ;o)

      Supprimer
    2. - Bordasia bicornis ? C'est une malvacée monotypique... par contre pas vu de photo, donc bof ! Mais Bordasia... Bordeaux ?
      - Savignona acerifolia ? ah là, je reconnais presque sauvignon et acerifolia pourrait bien aller avec les feuilles de ta plante... mais je n'ai pas trouvé de photo convaincante non plus.
      Mouais, la géographie et moi, on n'a jamais été copain... il y a quelques années je voyais Belfort à côté de NIce... jusqu'à ce que j'aille à Belfort et que je prenne conscience de l'énormité racontée :)

      Supprimer
    3. La géographie, François! La géographie, je te dis!!!! ;o))
      Ah...remarque, ça pourrait se tenir, ton histoire: il y a un village qui s'appelle Bordeaux dans le Nebraska, et un autre dans le Wyoming...;o))
      Mais bon, je n'avais pas pensé à quelque chose de si compliqué! On peut être nul en géographie (comme moi, rassure-toi: encore la semaine dernière, je plaçais Lons-le-Saunier au nord de Dole, on a tourné en rond dans Dole pendant 1/2h sans trouver la sortie ;o))...) et connaître quand même le B.A. BA de l’œnologie in-ter-na-tio-na-le...
      A bon entendeur... ;o)

      Supprimer
  12. Réponses
    1. C'est une malvacée, Miss, François a trouvé la bonne famille!

      Supprimer
  13. Zeph, j'abandonne, j'ai un torticolis! J'ai revisinné pas mal de tes archives...j'ai trouvé des éléphants, des lamas, des culs de pole, des pintades...mais pas de girafes!!! Impossible de t'envoyer des bisous dans mon état!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ta fameuse camomille romaine, elle ne soignerait pas les torticolis, par hasard? ;o))
      Pour ce qui est de ton "état", ici le problème c'est la fonte des zeph...30° dehors encore cet après-midi, et un vent orageux qui les rend encore moins supportables...j'en suis à ma 3eme douche depuis ce matin....pfff... Bisous tout mous!

      Supprimer
    2. C'est trooop duuur ... et pis les fleurs on les voit pas bieeeen ...

      Supprimer
    3. Pourtant, je vous ai aidés!!!! Une malvacée, américaine, dont le nom fait fortement penser à une région viticole américaine aussi (et bien connue!)...allez, un indice de plus? C'est une espèce de plante sexiste... ;o))

      Supprimer
  14. si ce n'était la famille, je dirai une cardamine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SI ce n'était...mais c'est, Tricymar! Ravie de te lire! Je viens de donner un indice supplémentaire à Berthille...cherche encore! ;o)

      Supprimer
  15. ATTENTION!!!
    "Enduite d'erreur" par un site mal renseigné ou obsolète, j'ai écrit, à tort, que c'était un genre à elle toute seule! Je viens de découvrir que ce n'était pas le cas! Mille excuses à tous...Zephuiconfuse....

    RépondreSupprimer
  16. Et voilà...comment veux-tu que l'on trouve que tu as une " heptaphylla" dans tes bagages quand tu reviens du grand Nord???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en parles comme si c'était une maladie honteuse, une "heptaphylla"! ;o)))
      Bisous bien sains!

      Supprimer
  17. Je me lance, Sidalcea malviflora ssp californica ? Ai-je au moins trouvé la région viticole ?
    Où as-tu trouvé cette rareté, j'en ai jamais vu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh Geneviève, tu as déjà bien restreint le périmètre! Ce n'es pas une Sidalcea, mais pour la région viticole, elle est bien en Californie, faut juste regarder d'un petit peu plus près! Bravo à toi, ça fait bien avancer le schmilblick! ;o))

      Supprimer
  18. Crès crès belle ! Le contraste de feuillage est sublime ! (Je sèche pour son petit nom ;-p)
    Bisous bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou mon Gigi! Très graphique, la belle, oui! Bisous itou!

      Supprimer
  19. Ah, j'y suis! Mais ce n'était plus une identification, mais un jeu de piste. Heureusement qu'il existe google pour trouver les régions viticoles américaines lorsqu'on n'est pas oenologue... ;-)

    Il s'agit de... et je l'annonce avec tambours et trompettes, sur de mon coup, cette fois: NAPAEA DIOICA!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors là Laurent, chapeau bas l'artiste.
      Comme Berthille, j'avais pourtant écumer le net, mais sans doute pas de la bonne manière.
      En plus, je dois pas être bon pour les devinettes, parce que je ne vois pas non plus le rapport avec une plante "sexiste"
      Mais vu les photos de cette espèce, il n'y a effectivement pas de doute à avoir....

      Supprimer
    2. AHHHHH!!! OUFFFF!!!! Je commençais à être à court d'indices! Merci Laurent d'avoir enfin trouvé! Clap! Clap! Clap!!!!
      Mais oui!:C'est bien Napaea dioica, ou "glade mallow" (= la mauve des clairières)!!!!
      Ben dis donc, je n'aurais jamais cru que la devinette "tiendrait" aussi longtemps!
      Napaea, comme la Napa Valley bien connue (en Californie comme Geneviève l'avait proposé).
      Encore bravo pour ta persévérance!!! ;o)

      Supprimer
    3. En fait, Hervé, le côté "sexixte" est dans le nom d'espèce:
      "dioica", dioique, veut dire que chez cette espèce, les filles et les garçons, on ne mélange pas, siouplé! Il y a des mâles d'un côté, et des femelles de l'autre! Certaines fleurs n'ont que des étamines, d'autres n'ont que des pistils. Je ne sais pas si c'est au niveau d'une fleurette, ou au niveau de la plante toute entière par contre. Je dirais bien que c'est au iveau de la plante, car toutes les fleurettes de la mienne semblent identiques. Mais même vu de près, je ne suis pas sûre de savoir reconnaitre le "sexe" de la mienne: il y a dans chaque fleurette plusieurs filaments blancs qui forment comme une petite anémone de mer au centre, mais je ne vois pas d'étamines au bout des filaments...Un mâle? Ou une femelle pas encore mûre.????
      Bravo pour tes recherches quand même!

      Supprimer
    4. Pour le côté "jeu de piste", j'avoue que j'ai quelques circonstances atténuantes... J'ai eu du mal à m'y retrouver, quand j'ai découvert qu'il y avait problème. Il semble que plusieurs espèces de Napaea aient été, un temps, prises en compte (comme ce que donne Wikipedia, par exemple), mais qu'ensuite, on ait regroupé le tout en une seule espèce, Napaea dioica, comme le dit ce site, par exemple:
      http://www.malvaceae.info/Genera/Napaea/Napaea.php
      Suis-je pardonnée? ;o)

      Supprimer
    5. C'est plutôt gai, les devinettes qui durent, à vrai dire! La seule que tu as induite en erreur, c'est Tricymar: la cardamine, une malvacée? Allons bon, c'est toi qui va te faire crucifère! LOL Allez, je ne te veux point de mal, va! Et je t'embrassicace! ;-)

      Supprimer
    6. Ah, je n'aurais jamais trouvé, j'étais encore très très très loin d'avoir trouvé...
      Pourtant j'étais bien passé devant, mais je ne l'ai même pas reconnue... il est grand temps que les vacances arrivent !
      Bravo Laurent :))

      Supprimer
  20. Laurent le Sauveur !
    Enfin un nom à mettre sur ses feuilles !
    JA-MAIS je n'aurais trouvé et pourtant l'ami gogole a durement travaillé ces dernières soirées. Faut dire que si j'avais questionné (intelligemment) dans la langue de Shakespeare au lieu de m'acharner (bêtement) dans celle de Molière, j'aurais sans doute multiplié les chances.

    Elle sent vraiment très bon ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un scandale à mettre au compte de ce coquin de Jean-Baptiste Poquelin, tu as raison! ;o))
      Pour le parfum, ce n'est pas non plus le "Flanelle n°5" du règne végétal...Vu l'endroit où elle est plantée, je ne m'y suis risquée qu'une fois. J'ai trouvé que la fleur sentait bon, oui, mais sans plus, et en mettant bien le nez dessus! Mais elle n'était pas non plus grande ouverte, je pense... Je referai un essai l'an prochain, quand elle aura grandi (j'espère!) ;o)

      Supprimer
  21. Merci Laurent, enfin une réponse. Mais pour moi même si elle monte à 2 m de haut vu son autre nom je la surnommerais bien Chat Mallow!!! MDR
    Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. OH, elle est à croquer, cette Christine! Mais non, non, non! Je proteste: c'est tout mou, les Chat Mallow! Pas la Napaea! ;o)))
      Et ce n'est pas une Mallow Yellow non plus! ;o)) MDR... Bisous

      Supprimer
    2. Du marsh mallow, tu nous en nappaerait bien! (oui, c'est le jour des jeux de mots... vaseux)

      Supprimer
    3. En passant, Laurent...si un jour tu tombes sur une Serviettaea, n'hésite pas à m'envoyer un mail de toute urgence, siteuplé! M'en faudrait une douzaine....
      Tu sais bien que nous autres, femmes d'intérieur (et d'extérieur), il nous faut toujours le service complet! ;o))
      Tiens, ça me fait penser, puisqu'on est dans les services de table, faut que je vous cause "couverts" cette semaine! Lol....
      En tous cas, elle te met en joie, on dirait, ma girafe ;o)))

      Supprimer
    4. Ha, ha, voilà donc l'origine des cuillers! ;-)

      Supprimer
  22. Information complémentaire pour ceux qui voudraient trouver la belle: je l'avais achetée à la Pépinière des Avettes au printemps 2013...

    RépondreSupprimer
  23. Plus belle que celles que j'ai vues au zoo!
    Une plante inconnue intéressante surtout si elle ne se couche pas au moindre vent.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai quand même lu quelque part qu'il valait mieux la mettre dans un endroit abrité du vent... mais c'est sa haute taille qui a dû lui valoir ce commentaire. A titre de comparaison, à taille égale, je trouve qu'elle se tient mieux que les Veronicastrum, par exemple.
      Mêmes souhaits de bon week-end, même si la météo n'a pas l'air d'être d'accord, ici, pour le moment! ;o)

      Supprimer
  24. Very interesting blog. A lot of blogs I see these days don't really provide anything that attract others, but I'm most definitely interested in this one. Just thought that I would post and let you know.

    RépondreSupprimer