mercredi 29 octobre 2014

Botticelli, Dante ou la Table Ronde?

Coucou! Eh bien oui, ça y est, me revoilà!
J'ai enfin, grâce à l'ami Thibaut, retrouvé mon autonomie électronique, avec tout ce qui va bien et grand soulagement...
Pour ceux que ça intéresse, je ferai une grosse parenthèse en fin d'article pour vous donner le fin mot de cette sombre histoire de panne d’ordinateur. Et vous mettre en garde! Car vous ne devinerez jamais ce qui s'est réellement passé...


Mais revenons au sujet du jour...
Vous souvenez-vous de mon projet de perspective pour l'hiver? Je résume: une allée sinueuse, ouvrant derrière deux touffes de Miscanthus, et ourlée de persistants (des Pinus 'Bambino', Alice Verkade et consorts, des, ifs fastigiés, des bruyères, etc...) qui ressortent dans la neige et égayent, depuis ma fenêtre, les tristes jours d'hiver...
Aux deux-tiers de l'allée, j'avais installé, en plein centre, un superbe Chamaecyparis verticillé, qui formait un joli parasol persistant, et qu'il fallait juste contourner pour aller jusqu'au portail...Ça faisait comme des gratouillis, une caresse, de le frôler en passant la tondeuse.... Je l'aimais beaucoup.
Oui mais voilà.
Inexplicablement, après trois ans de bons et loyaux services visuels, au printemps dernier, il s'est mis à dépérir. Inexorablement, branche après branche, jusqu'au désastre final.
J'ai eu un un gros chagrin.
Il m'a fallu, la mort dans l'âme, profiter du passage des gros engins (venus créer l'allée du portail, là, à gauche), pour l'extraire de sa gangue d'argile, et lui donner une sépulture décente à la déchetterie du coin.
Et là, gros dilemme. Par quoi le remplacer?
Aucune cause apparente à cette mort subite. Pas de champignons visibles, mais sait-on jamais? Impossible d'y remettre un chamaecyparis, donc. Alors, quoi????
J'ai eu beau feuilleter les catalogues et scruter les sites de conifères et autres "persistanteries", pas d'inspiration, la zeph. La panne sèche.
Jusqu'à la foire aux plantes de Châtillon sur Chalaronne.
Sitôt arrivés, deux de mes gentils acolytes se ruèrent sur un marchand de ferrailleries de jardin qu'ils connaissaient, bien décidés à se procurer une deuxième arche pliante pour leur jardin de montagne.
Et là, je me retrouve plantée devant un genre de tulipe-girouette (mais qui n'indique pas la direction du vent), tournoyant  gracieusement (et silencieusement) dans le "zéphir" de cette douce après-midi d'automne. Eurêka!!! Le voilà, mon "remplaçant" pour la perspective hivernale!
Après tout...c'est persistant, non?
Pas de branches dures ni d'angles pointus pour vous arracher le bras au passage, non plus.
Ça ne craint point le calcaire...
Ça ne se taille pas...
Ça supporte très bien les champignons...
Et ça ne réclame ni compost ni arrosage...
Tout bénef! ;o))
Je ne suis pas très portée sur les ornements de jardin, en général, mais un par ci-par là, pourquoi pas?
Quand je pense qu'il y en a un qui voulait à tout prix m'installer une éolienne dans le jardin! Eh bien c'est fait!
(faudrait la "brancher", tiens, je n'y avais pas pensé!  ;o))..)
Voilà...y a rien à ajouter!
Quoique...
Petite girouette.... ;o))
Et finalement, le résultat me plait beaucoup. Voir tournoyer ma tulipe à travers les deux touffes de miscanthus, c'est bien agréable, et ça animera les jours d'hiver. Le vent, ce n'est pas ce qui manque, ici...
Si je vous en parle, c'est que j'ai des doutes sur la suite des opérations.
Car il faut que je lui garnisse le pied, vous comprenez, pour pouvoir la contourner avec la brouette ou la tondeuse..
Et j'en rêve la nuit, de ma tulipe tournoyante!

- Certaines nuits, c'est une gracieuse bande de nymphes éthérées, drapées dans leurs tuniques blanches et couronnées de myrte, qui forment une ronde autour de la tulipe dans la brume du petit matin.
L'une tournoie dans un sens, les demoiselles dans l'autre...
A leur pied, j'en suis sûre, c'est une auréole de douces bruyères roses que j'aperçois, au centre de laquelle la tulipe émerge comme un druide levant au ciel ses mains jointes en prière...vous voyez le tableau? Des bruyères à feuillage doré, peut-être même...
Appelons ça la "version Botticelli'

- D'autres fois, dans mon rêve, il fait nuit noire.
La tulipe s'embrase au centre d'une gerbe de flammèches rougeoyantes, et c'est tout un sabbat qui s'organise dans mon jardin, avec la tulipe au centre des ébats...Oh, ce sont de gentilles sorcières, rien que de la magie blanche, rassurez-vous!
Elles aussi forment la ronde, juchées sur leurs balais, tournoyant sur elles-mêmes... à vous en donner le tournis: la tulipe qui tourne dans un sens, la ronde des sorcières dans l'autre, et chacune tournoyant à son tour comme une girouette...ça m'a réveillée, j'avais la tête qui me tournait comme si j'avais valsé pendant 2 heures!!! Juré!!!!
Et cette fois, les flammèches d'où la tulipe semblait prête à s'envoler, c'étaient des graminées, j'en suis sûre. Des Imperata cylindrica 'Red Baron', même, peut-être bien....
Appelons ça la "version dantesque".

- Et enfin, il y a une troisième version....la "version Table Ronde".
Tous mes amis jardiniers sont là, ceux qui viennent régulièrement ici schlouker, désherber, échanger plantes et bonnes idées, mais aussi déguster force succulents déjeuners et autres libations amicalo-jardinières (grâce aux talents de fin cuisinier du Tchip, surtout!).
Ils sont installés en cercle, assis en tailleur, bras écartés, mains levées vers le ciel et doigts joints dans la position du bouddha, autour de la tulipe ondoyante. Ils chantent quelque incantation magique, les yeux mi-clos (genre "Om Zephy Padmi Om", voyez? ;o))...).
Devant chacun d'entre eux, une coupe débordante de fruits et de fleurs (comestibles, sûrement), et un golebet de cristal où luit un liquide  ambré. De la divine ambroisie peut-être?  ...
Je crois qu'ils sont en pleine concentration, un peu comme les spirites qui font tourner les tables ou parler les esprits. L'union de toutes ces belles pensées jardinières fera-t-elle surgir, comme par magie, "the" plante idéale dont rêvent tous les jardiniers?....ou une rose bleue? ;o))
Et là, dans ce rêve-là, je vois un tapis de geranium macrorrhyzum, autour de ma tulipe. Je "vois", ou plutôt je "sens" le parfum doux-amer de leur feuillage. Pourquoi des Geranium macrorrhyzum? Aucune idée...sans doute que leur odeur va bien avec ce cercle des poet-poet apparus, ou simplement qu'ils sont fidèles et pas compliqués, comme mes preux chevaliers et mes gentes dames jardinier(e)s...

Alors voilà. j'ai grand besoin de vos avisés conseils....Quelle "ambiance" préfèreriez-vous?
Bruyères/Botticelli? Imperata Red Baron/Dante? Ou Geranium macrorrhyzum/Table Ronde?
Vous me direz, j'ai jusqu'au printemps pour me décider! Mais j'aimerais bien arrêter de passer mes nuits à tournicoter en rond, moi! En plus, mes enfants m'ont fait faire un stage de poterie le week-end dernier, on a passé deux jours... à "tourner", et à "tournasser"! Juré! Comment voulez-vous que je ne tourne pas bourrique, avec tout ça? ;o))

Un  jour, je finirai Zephiche Tourneuse, ma parole!!! ;o))


Post Scriptum : la panne d'ordi pendant 2 mois, suite et fin! 
Pour ce scénario catastrophe, il aura fallu  une fenêtre, le double-rideau qui va avec, un ordi placé juste derrière ledit rideau, et 2 matous...+1.
Les 2 matous sont à moi (ou plutôt, je suis leur esclave attitrée...), mais le chat surnuméraire est un squatt.
Un gros matou du quartier, apparemment  bien nourri pourtant, à larges taches beige-grisâtre et blanc. Il rôde dans le secteur depuis quelques mois, et pille sans vergogne le garde-manger toujours bien garni de mes bestioles.
On leur a pourtant dûment "ablationné" les bijoux de famille, à mes deux matous! On aurait pu croire qu'ils toléreraient la concurrence! Que nenni!
Leur devise doit être "Pas touche à mes croquettes", à ces deux gourmands bien dodus!
La fenêtre (et son rideau de compagnie), c'est la mega-chatière de la maison. Garnie de croisillons juste assez espacés pour laisser passer un matou (en rentrant un peu le bedon, parfois).
J'ai bien l'impression que le squatt n'a pas tardé à piger le truc, et a même poussé le vice jusqu'à rentrer se servir  carrément dans la maison certains jours, pendant que je ahanais sur ma brouette.
D'où de bruyantes manifestations d'indignation féline..et de grosses bagarres nimbées d'envols de touffes de poils sur la pelouse!
Vous vous doutez de la parade mise en place par les "légitimes" propriétaires des croquettes... sus à l'intrus, et marquage de territoire à donf sur les passages stratégiques!!!!
Oh, j'avais déjà remarqué, et pesté tout mon saoul, en voyant s'étaler sur le rideau une large tache jaunasse et malodorante... et même essuyé une ou deux coulures des plus mal-seyantes sur le boitier de l'ordi!
Mais bon, la colère passée, le rideau nettoyé (et retroussé en hauteur pour éviter les récidives) et le boitier essuyé, je n'y avais pas plus prêté attention. J'aurais dû!!!
Arrive le jour fatal: la panne inexpliquée de l'ordi.
J'ai bien sûr immédiatement accusé la machine électronique de s'être mise en grève.... normal.
D'où le remplacement du boitier d'alimentation... pour commencer.
Toujours pas de signe de vie .
Employons les grand moyens..c'est sûrement la carte-mère, alors! Changeons la carte-mère...
Bernique! Rien n'y fit!
Faute d'autre suspect, ne restait plus que le boitier.... Et c'est là que Thibaut (mon irremplaçable docteur-ès-ordis) a vu l'arbre en boule!!!
De subtiles coulures à travers les orifices de ventilation... eh oui! Le marquage de territoire avait abouti à ronger les connecteurs du boitier! CQFD!
Donc, qu'on se le dise: les ordis n'apprécient pas du tout de servir de borne-limite de propriété, ou de vespasienne occasionnelle! ;o)))
Voyons le bon côté des choses: mon ordi s'est fait faire un super-lifting, il est quasiment tout neuf.... ;o). Et il a déménagé d'un bon mètre.
Z'ont beau avoir le jet puissant, mes matous, j'espère qu'un mètre, ça suffira, tout de même! ;o))

56 commentaires:

  1. La version dantesque me plait bien, mais la graminée en question est bien vivace ? J'ai un doute sur sa rusticité.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sylvie! Je ne l'ai jamais cultivée jusqu'ici, et les indications internet sont plus que contradictoires...certains sites la donnent pour rustique jusqu'à -7, mais une large majorité de sites américains la classent en zone 5, voire zone 4 pour certains!!! Ils affirment même qu'en zone trop "chaude" (zone 9, voire zone 8), elle perdrait tout intérêt car elle ne colorerait pas...
      Le gros inconvénient de cette version dantesque, c'est son absence d'intérêt hivernal, en fait. Parce que comme toi, j'aime beaucoup l'idée de cette gerbe flamboyante!

      Supprimer
  2. Ma chère Zeph, Enfin de retour. Quel plaisir de vous lire à nouveau après cette trop longue absence inexpliquée. Je voyais bien que vous étiez toujours là, le partage d'autres blogs faisant foi mais quand même. Vous m'avez manquée. Et je vous retrouve, la plume tout aussi alerte avec l'humour en sus. Que du bonheur!
    Bon pour ce qui est du mètre de sécurité, je ne mettrais pas ma main à couper que cette distance soit suffisante. Certains, selon leur état d'indignation et leur combativité, pourraient faire concours de puissance de jets...Sais-t-on jamais ? Quant au pied de la tulipe derviche, d'autres jardinières plus expérimentées seront de meilleurs conseils. J'habite aussi le nord-Isère, pas très loin de chez vous, mais mon jardin éternellement recommencé se remet doucement de ses bouleversement et ne mérite pas encore un blog. De toutes façons, j'ai essayé d'en créer un, ça me rend folle. Je n'y comprends rien. Mais je persiste, un jour peut-être...??? En attendant, je savoure celui des autres et le vôtre particulièrement. Belle soirée à vous. Béatrice.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh...un petit coucou par écrit, c'est vraiment gentil, Beatrice, merci! Et bienvenue, bien sûr... ;o)
      Pour ce qui est des matous, je proteste! Ce ne sont pas des baleines à évent arrière, tout de même! Sinon, rien ne sera à l'abri dans la maison! Ayé, je suis repartie pour les cauchemars ....Au secours!!!!!!! ;o)))
      Pour le blog, en revanche, pas besoin d'avoir en jardin "nickel" pour partager l'amour des plantes! Tu le sais bien! Et avec les formules "toutes prêtes" ou presque, comme celle-ci, ce n'est pas si compliqué que ça, je t'assure! Essaie encore?
      Amitiés d'une autre nord-iséroise... Bises même! ;o)!

      Supprimer
  3. Quel plaisir de te lire et relire ! tu m'as bien manquée ! bel objet cette tulipe tournante, j'adore... juste une petite couche annuelle de Rustol pour la garder en forme très longtemps... sinon a son pied je ne planterai rien, quelques graines semées pour compléter la pelouse... la vedette c'est elle ! mais ce que j'en dis...
    Ah ces chats ! ils me surprendront toujours autant... Bises ravies, Marie-José

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie-José! Et merci à toi aussi pour ce petit coucou électronique! ;o)
      Tu as raison pour le Rustol, d'ailleurs ça y est, je me suis équipée et j'ai ma bombe sous la main, mais pour cette année, je ne crois pas qu'elle en ait besoin. Je le ferai au printemps.
      Impossible de laisser le pied de la tulipe "tout nu": Elle est montée sur un talon-aiguille, en fait (une tige principale, celle que l'on voit, et en bas, une fine tige coudée qui s'enfonce dans le sol pour la stabiliser),
      Ma maladresse légendaire à retenir la tondeuse aurait vite fait de lui faire une super-entorse, voire pire!!! Et pas question de devenir la reine des "casse-pieds" sur mes vieux jours!!! ;o))... Et puis, les pissenlits se feraient un plaisir de coloniser la jeune terre laissée libre par le déracinage de feu mon chamaecyparis.Tu comprends?
      C'est aussi un problème pour la version dantesque. Il risque de ne rester qu'un vague épi de Red Baron, façon Iroquois, en cas d'accident de tondeuse...
      Les bruyères, pour ça, sont merveilleuses en bordure de massif: elles sont tondeuse-proof ou presque, car elles la repoussent sans problème une fois établies et compactes...et si par malheur une branchette ou deux passaient sous ma fourche caudine, elles n'en seraient que plus denses (et plus combattives) l'année suivante...
      Le Geranium itou, un petit coup de tondeuse de temps en temps ne lui fait pas peur!
      Et si je faisais du "Danticelli", tiens? Une première couronne intérieure d'Imperata (pour l'été et l'automne), et une deuxième couronne de bruyères (pour l'hiver et le prinetlmps) autour... sauraient-elles s'entendre? Qu'est-ce que vous en dites, les filles?
      Bises tout aussi ravies! ;o))

      Supprimer
  4. Ravie de te retrouver, Zeph, tu m'as bien fait rire avec ton histoire incroyable de matous ! lol
    Je savais que les ordis étaient sujets au coup de lune ( deux des nôtre en ont attrapé un une nuit de pleine lune) mais le pipi de chat, connaissais pas ! mdr
    Pour ta tulipe, je ne sais point mais ton sol n'est-il pas un peu trop calcaire pour une jolie bruyère ?
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou chère Sylvaine! Tu rigoles, et tu as raison, mais je t'assure que pendant deux mois et quelque, je n'ai pas rigolé du tout!!! ;o)) Maintenant, si, rétrospectivement... impossible de rester fâchée après ces ronronneurs de malheur! ;o))
      Ici, seules les bruyères de type Erica x darleyensis se plaisent. Mais elles se plaisent très très bien, par contre!
      Les Erica carnea sont trop chochottes, d'après mon expérience, quant aux autres, les callunes notamment, c'est carrément in-en-vi-sa-gea-ble, pour cause de calcaire bien sûr, tu as raison.
      Avec les darleyensis, il y a pas mal de choix de couleurs, du blanc au rose et au rouge foncé, et même des feuillages bleutés ('Kramer's Rote') ou dorés ('Jack Brummage'). Ma préférée c'est 'Aurélie Brégeon', qui a des fleurs roses nettement plus grande que celles des autres...et j'ai une fournisseuse locale géniale! (Joy Stadler, pour les bruyères et pour les cyclamen)
      Tu n'as pas essayé les darleyensis chez toi? Tu devrais, si ce n'est pas le cas! Elles sont hyper-faciles à vivre, en plus...ici, dans ma terre humide, elles se plaisent aussi bien au soleil qu'à l'ombre. Chez toi, en terre plus sèche l'été, l'ombre serait quand même bienvenue, je pense....
      Bisous retrouvés! ;o)

      Supprimer
  5. Ah! te voilà, toi , comme dirait le poète , serait bien temps que tu te reviennes , serait bien temps que tu te souviennes de ceux qu't as laissé tomber!Ah Zeph prodique , et tu crois qu'on va tuer le veau gras pour ton retour ?Et croire à cette invraisemblable histoire de pipi de chat ...du pipi de chat , oui , elle porte bien son nom ton histoire !Et te voilà qui tournicote , pour mieux nous emberlificoter peut-être ?Moi je ne vois que les flammes de l'enfer pour le retour de celle qui était où ?Au diable vauvert ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Jackie ! Ahhh je ne te connaissais pas dans le rôle de chanteuse à texte! Faudra que tu me fasses une démonstration à notre prochaine rencontre!!! Avec Michel qui ferait la ligne de basse, avec des "poum poum poum" bien placés, peut-être? ;o))
      Euh....le veau gras, peut-être pas, c'est pas bon pour ma ligne..mais un petit grenadin de filet de veau, avec un peu de crème et quelques morilles, je n'aurais rien contre! ;o))
      Encore une "dantophile"...je note! L'idée d'un sabbat endiablé sur ma pelouse te séduirait-il, petite sorcière? ;o)
      Comment se porte l'Imperata, dans ton superbe jardin? Dis-moi...
      Et que penses-tu de la version 'Danticelli' évoquée en réponse à Marie-José, un peu plus haut?
      Bises à partager avec ta moitié!

      Supprimer
    2. "Le père prodigue" chanson de Georges Chelon (1965)

      Supprimer
  6. Belle tulipe. Je penche pour les macrophyllum (version albinos?) à odeur de pipi de chat...
    Dans ce style d'olfaction, il y aurait bien eu les buis, mais il parait qu'ils sont un peu facilement malades en ce moment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, là, c'est raté: tu as définitivement enterré la version "Table Ronde", Captain!!!! L'idée de renifler du pipi de chat à chaque passage de la tondeuse...pouark!!!! ;o)))

      Supprimer
  7. Et pourquoi pas un ilex Little Rascal. Son feuillage est bien denté, son port rond dès le plus jeune age, il reste raisonnable en taille entre 50cm et 1 métre et les jolies couleurs de son bois rouge et de ses feuilles vertes et rouille iraient très bien avec celle de ta tulipe.
    Heureuse de te relire, je t'embrasse. Et bon courage car un chat c'est très tétu, donc ton squatteur risque bien de revenir.
    Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour chère Christine!
      Pour le squatteur, là, c'est râpé pour quelques mois: inutile de te dire que je ne laisse plus la fenêtre-chatière ouverte, avec les températures que nous avons en ce moment! Je suis redevenue portière-à-chat à plein temps (avec 3 matous, je passe mon temps à ça, ou presque!)
      Tu crois que le squatteur s'en souviendra encore, au printemps? Si c'est ça, je vais sévir! A moi le tuyau d'arrosage en prêt-à-doucher! ;o))
      Je ne connais pas ton joli petit houx...mais n'est-il pas un peu piquant sur les bords? Avec trois princesses miniatures qui se promènent parfois dans ma jungle, j'évite les piquanteries en bordure, tu sais...mais idée à retenir pour un autre massif, sûrement! Merci ma belle! Tu l'avais trouvé où?
      Et grosses bises chaleureuses à toi aussi...

      Supprimer
    2. Mon petit houx n'a rien de féroce , il est certe un peu épineux mais pas de danger pour tes petites filles, d'ailleur je viens d'aller le toucher pour en être certaine.En ce moment il est bien encore décoratif car ses jeunes pousses ne se sont pas estompées et restent rouge (mais pas façon photinia que je n'aime pas du tout) et rouille. Chez moi, il est certe jeune mais il me plait bien. Je l'ai trouvé chez Brochet Lanvin.
      Bonne journée à toi. La journée est superbe pour profiter du jardin.Christine

      Supprimer
  8. Ben ça alors !! l'eusses tu cru ?
    (chapeau pointu...)
    Bien heureuse que le problème soit résolu

    J'ai bien, moi aussi, de ci, de là un joli montage qui danse dans le vent.. et la tulipe va animer, est-elle silencieuse, ou bien chante t elle ?

    Aménageant mon nouveau petit jardin, j'ai déjà fait un petit plein de conifères et autres graminées pour assurer une architecture hivernale.. Ces jolies photos me confortent dans mon choix.. Merci pour le partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La tulipe est coite...en tous cas,pour l'instant! ;o)) Mais je l'imagine bien chantant la pastorale de Ludwig Van, ça serait coooool....! ;o)
      J'espère que ton nouveau projet avance comme tu le souhaites, en tous cas! Courage, ce sont des moments palpitants, que tu vis! Bises d'encouragement!

      Supprimer
  9. De toutes les peintures c'est l'enfer que j'préfère ... En contre-jour, ces flammes rouges seraient ... d'enfer.

    Mais franchement en hiver, la plante perd toute superbe. De plus elle démarre plutôt tardivement et pour qu'elle soit jolie il lui faut vraiment de l'humidité. La seule touffe qui est magnifique au jardin est celle plantée au niveau du trop plein du bassin. Ailleurs dans ma terre sèche, elle résiste mais croît de façon bien plus éparse.

    J'aime bien aussi l'idée d'un moutonnement d'erica d'autant qu'en sélectionnant une variété aux jeunes pousses colorées tu peux te créer un tableau différent sur plusieurs trois saisons.

    Quant au geranium, même si c'est une plante bourrée de qualités et dont je ne saurais me passer, je trouve que ta fleur de fer mérite mieux.

    Pour alléger le côté imposant de ta tulipe derviche, pourquoi pas une graminée persistante au feuillage très souple et/ou très fin qui fera un gros coussin. J'ai une variété de carex sans p'tit nom qui en quelques années forme une belle gerbe très gracieuse, haute d'une vingtaine de cm et belle toute l'année. Il est très très finement panaché. Je dois reconnaitre qu'il est cultivé à mi-ombre. Si tu veux l'essayer ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, encore une Dantophile de plus! Et si l'Imperata résiste chez toi, pas de raisons qu'elle boude chez moi, a priori. Merci pour cette info, chère Dame Berthille!
      Et comme ma terre est humide, ça pourrait le faire, peut-être?
      Du coup, comme les bruyères ne te rebutent pas non plus, que penserais-tu de la version "Danticelli"? (Imperata au centre, plus une ceinture de bruyères)
      L'idée des Carex n'est pas mal non plus, ici ils se plaisent beaucoup..un peu trop, parfois, lol!
      Il y avait de nombreux "ramasseurs de laîches" dans le pays, au siècle dernier: on faisait les toits de chaumes avec les grandes laîches sauvages qui poussent sur les berges des étangs...
      Merci pour ta gentille proposition, mais des Carex panachés, j'en ai plusieurs déjà au jardin. Je pourrais éventuellement faire de l'auto-schlouk...;o))
      Mais la version Danticelli me séduit de plus en plus, je dois le dire....

      Supprimer
  10. Enfin, notre Zef est de retour. Mais attention les matous Maintenant Zef veille au grain. Malgré ses problèmes de chats, je vois bien que notre Zef n'a ps perdu sa verve, et ça c'est le principal. Pour le pied de ta tulipe moi je voterais pour la Darlayensis et son choix de couleurs. J'en ai au pied de la maison qui sont plantés depuis pas mal d'années et qui sont toujours aussi belles.; je suis ravie de pouvoir t'embrasser à nouveau. A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de cet accueil, chère Jeannette! ;o)
      Je suis d'accord avec toi pour plébisciter les erica x darleyensis. Vraiment des plantes sans problèmes, ici aussi.
      Jusqu'ici, j'ai eu pas mal de réponses encourageant soit Dante, soit Botticelli comme toi.
      A ce régime-là, c'est sûrement la version "Danticelli" (Imperata au centre + couronne de bruyères) qui va s'imposer! Qu'en dis-tu?
      Bises toutes contentes de te retrouver aussi! Profite bien de ces derniers beaux jours!

      Supprimer
    2. Je dis que ça devrait être bon, quoique je ne connaisse pas Imperata. Je t'embrsse.

      Supprimer
  11. MESSAGE A CATHERINE D !!!!
    Je suis infiniment désolée, chère Catherine! J'ai fait un faux mouvement sur cette tablette de malheur et cela a effacé ton gentil message!!! Je n'ai même pas eu le temps de le lire en entier!!!!! Que disais-tu????
    Mille excuses pour ma maladresse.....

    RépondreSupprimer
  12. Ahhhhhhhhhhhhh , te revoilou , ma Zèph !!!
    Superbissime tulipe immortelle ! Je lui noierais bien le pied avec devine quoi ? .......avec un érigeron karvinskianus, ben ouaiche , je ne connais que ça . Enfin chez moi j'en collerais partout ....
    Les matous arroseurs , je sais que ça cocote mais que ça ruine un ordi , chat alors !!!
    Derrière , j'adore !!!!!!! Allez zou ....depuis fort longtemps , la nuit détend... et quand ça ressemble à de la trouille , çà a l'air de la peur !!!
    Des bisous en rafales pour toi, ma Zèph !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben elle est en pleine forme, ma Wapp! ;o))) Que ça me fait plaisir....Attention à l'overdose de mites et de légendes, tout de même, très chèèère....!
      Je veux dire: ton "Auguste Derrière!, il serait bon que tu t'assoies dessus, de temps en temps ";o))))
      Ahhh l'erigeron karvinskianus...je me l'adore aussi, et il ourle très joliment le massif de la terrasse, je l'admire tous les jours! Mais...l'aime le soleil et le sec, l'erigeron....or le pied de ma Tulipe, l'est pas sec pour deux sous, et n'est au soleil qu'une partie de la journée....je ne pense pas qu'il s'y plairait...dommage, car je l'y aurait bien imaginé aussi, ma Wapp! C'était une très jolie idée!
      Gros bisous...par devant! ;o))

      Supprimer
  13. t'es là ! hourra! pour moi ce sera Dante et Imperator 'red Baron'.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Tène! Heureuse de te retrouver aussi! ;o)
      Décidément, les ambiances sabbatiques ont du succès...les jardiniers seraient-ils tous un peu sorciers? ;o))
      Je crois que mon choix se précise: ce sera sûrement du "Danticelli": un feu d'enfer d'Imperata au pied même de la tulipe, surgissant tout feu tout flammes d'un fagot de bruyères....
      Bises sans artifices ni maléfices! ;o)

      Supprimer
  14. J'apprécie le retour de " La Conteuse des jardins" , elle me manquait avec ses histoires à dormir debout , lol ...même si parfois, j'ai la comprenette difficile et que je dois relire à deux fois certaines phrases avant de décoder, hiiiiii
    J'ai bien ri à cette histoire de chats arroseurs d'ordi !!!
    Pour le choix de la Plante accompagnatrice de la tulipe, il me semble qu'il faudrait plusieurs plantes L'impérata étant le plus efficace visuellement en saison mais hors saison , il n'est pas tip top et l'imperata chez moi (en terre argileuse ,humide) pousse lentement et pas surement, je pense que quelques darley rouge 'kramer rote' ou une darley à feuillage doré ' Aurelie bregeon'
    feraient l'affaire avec quelques tulipes blanches.
    Bisous
    MC

    RépondreSupprimer
  15. Coucou Soeur Ainée
    je suis très heureuse de te retrouver si en verve...un vrai bonheur ! o)))
    tu m'as manqué, sais-tu ?
    Je t'envoie une tonne de gros bisous en ce beau jour de novembre (enfin beau ! dans mon coeur, mais pas dans le ciel...il pleut, il mouille...c'est la fête à la grenouille - lol)
    Ta Soeur-née-après-toi

    RépondreSupprimer
  16. Enfin !!!!!

    J'aurai bien voté pour les schlouks, Tchip et Tichipette mais pas sous la forme des géraniums. C'est la version qui te ressemble le plus. Il faudrait trouver quelque chose de plus généreux, coloré, expansif et persistant en hiver.
    J'ai fais un essais d'imperata sur ma montagne : disparut .... trois feuilles un printemps et depuis : plus rien.
    Tes chlouks se portent tous à merveille et les penisetums plantés au soleil du matin ont même commencé à prendre du volume. Je suis RAVIE

    RépondreSupprimer
  17. Très content de te lire! Tous les quinze jours, je venais guetter ton blog...

    Le géranium ne me semble pas très fin, et pas très frappant: du vert (avec un peu de rose) au milieu du vert. A choisir, je préférerais un geranium oxonianum qui fleurit beaucoup plus longtemps, mais ce n'est pas un coup de coeur.

    L'imperata, pourquoi pas, mais chez moi, elle ne se colore vraiment qu'à l'automne; le reste de l'année, c'est une "bête" herbe sans intérêt.

    La bruyère par contre, c'est vraiment pas mal.

    Quant à la version Danticelli, les bruyères se taillent, c'est sûr, mais elles grimpent tout de même progressivement, de sorte que l'imperata (40cm chez moi) risque de se faire dépasser. Plus encore, les bruyères s'étalent, donc c'est se retrouver couvertes du pied qui pourrait leur arriver. Et puis la version en cercles concentriques, ça nous ramène un peu à d'autres temps, tu ne trouves pas? Quitte à chercher un intérêt pour l'été, et pourquoi pas des gauras? En choisissant une variété pas trop fantasque (bordée de rose pour rester sur Botticelli ? ;) ), ça pourrait être intéressant l'été. Et en y ajoutant des aulx (bas comme les christophii ou, mieux, les schubertii), l'intérêt serait renouvelé chaque saison.

    Pour un oiseau en métal, le vendeur m'avait conseillé de le tartiner de cire d'abeille. C'est ce que je fais chaque printemps, et ça semble avec succès. Une piste plus écologique pour ta jolie tulipe?

    RépondreSupprimer
  18. Ah!!!!!!!!!!! que c'est bon de te retrouver!!! en pleine forme visiblement!
    Ces histoires de chats...je les ai même racontées à mon mari!
    La version Danticelli me plait bien; j'ai l'impérata derrière des bruyères en bordure d'un massif , j'aime bien , mais ce sont des carnea qui tiennent très bien dans ma terre lourde et en IDF.
    Les imperata , comme dit par d'autres n'est pas un rapide!!! on peut en se reposer longtemps avant d'être envahi!!!
    chez moi , il pointe rouge dès le printemps et s'enflamme à l'automne; la terre est lourde mais sec et ensoleillé l'été, c'est peut-être pour ça qu'il prend son temps!
    Très grosses bises
    Dany

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Zeph, contente de te relire ! Je vote pour les bruyères parce que dans ma terre lourde et calcaire elles me ravissent. L'été elles sont sages mais présentes tout de même, et elles ont la bonne idée de commencer à fleurir quand les autres plantes du jardin s'endorment. Je ne pourrais plus m'en passer. Associées avec la Red Baron, pourquoi pas, mais attention quand même au choix des couleurs alors. Et puis je ne connais pas les exigences de l'Imperata.

    RépondreSupprimer
  20. Je reviens vers toi après un long détour par le Pays du Soleil Levant....Moi aussi je voterais bien pour des bruyères , mais plutôt pour des "carnea" qui s'accommodent de tous les terrains , et en particulier pour mon chouchou ("ma chouchoute" ?) ,erica carnea springwood white (qui existe aussi en pink d'ailleurs ) ,la moins haute (15/20 cm ) et qu'on n'a pas besoin de tailler ! Pense aux années qui passent , quand tu seras bien vieille le soir etc....pas besoin de s'agenouiller. Mon 1er tapis de ces bruyères doit approcher de ses 20 ans, est toujours aussi compact, impeccable et florifère !D'ailleurs j'ai l'intention d'en moquetter d'autres endroits Je pense aussi que l'imperata en rond, bof ..., ou alors tu nous mets une seule et jolie graminée de taille moyenne directement au pied de ta sculpture (achhnaterum calamagrostis ?) , c'est vrai que graminées et bruyère , "ça le fait" !Bises un peu trop mouillées ...

    RépondreSupprimer
  21. Plus de nouvelles de toi, ton ordi serait-il de nouveau en panne... tes articles me manquent !
    Quoiqu'il en soit, je te souhaite une belle année 2015 avec beaucoup de satisfactions jardinières et de joies familiales
    Bises de Picardie gelée
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt moi qui suis "en panne" depuis quelque temps, ma belette! Pas en mode "jardin" du tout! Et il faut bien le dire, le temps ne s'y prête guère...
      A mon tour de te souhaiter une très belle année 2015! Avec toute mon amitié ;o)

      Supprimer
  22. Une bonne année à toi qui nous manque beaucoup; Vivement ton retour. Gros bisou. Christine des Glaces.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es trop gentille Christine, merci! Bon,,pour le retour, je crois qu'il va falloir attendre des jours meilleurs...j'espère que tu ne m'en voudras pas? Grosses bises à toi, avec mes vœux très sincères pour que 2015 soit une très belle et bonne année au pays des glaces!

      Supprimer
  23. Bonne mais alors très bonne nouvelle année , ma Zèph ! Qu'elle t'apporte bonheurs et joies et belle santé au milieu de tes plantounes et tes 3 jolies boutures !!! Au plaisir de te retrouver , en attendant , des bises par brouettées ...........Wap .

    RépondreSupprimer
  24. Juste un petit passage, pour souhaiter une bonne année à la jardinière, mais aussi à ce joli jardin
    Et aussi remercier pour tous les articles dans lesquels je puise si souvent.

    RépondreSupprimer
  25. Une très bonne Nouvelle Année et une bonne santé.
    Plein de bonnes idées pour nous raconter les histoires jardinières qu'on aime tant.
    Bises
    Danylines

    RépondreSupprimer
  26. Bon cela dit j'opterai pour une jolie ronce rampante !!!!

    RépondreSupprimer
  27. Pas de nouvelles ... bonnes nouvelles ?
    Vous lire était un plaisir, j'espère que le printemps vous ramènera sur ce blog.
    Phrynè

    RépondreSupprimer
  28. C'est le printemps! bises affectueuses

    RépondreSupprimer
  29. Un petit coucou de zolla. Comme tout le monde je me délecte de vos écrits jardinesques. Quel plaisir et on apprend tellement de choses. Merci (nous nous sommes rencontré à St Priest)

    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. ......................................................le silence tonitruant de l'ordi de Zéphirine !!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  32. de retour sur mon blog
    mp
    https://aujardinboultois.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  33. j ai adorer lire ton histoire de matous j aime bien venir chez toi je m y plait lol moi je debute dans le jardinage et je suis avide de conseils donc je pioche je note et j essai de mettre en pratique
    bises josy

    RépondreSupprimer
  34. Un petit bonjour en passant.. un peu inquiète, j'espère qu'il n'y a pas de problème de santé. un si long silence ! alors tout mes souhaits que tout se passe bien...

    RépondreSupprimer
  35. Un coucou que je laisse en passant voir si Zéph s'est réveillée de son long sommeil, remarque la Belle au bois dormant s'est réveillée au bout de cent ans, alors on espère toujours ....
    Bises
    MC

    RépondreSupprimer
  36. Toc, toc,

    Je viens d'arriver près de Bourgoin-Jallieu et j'aimerai bien faire ta connaissance de plus près!!j'adore ta façon d'écrire, ainsi que ton jardin,à bientôt j'espère!

    RépondreSupprimer
  37. Hi, Really great effort. Everyone must read this article. Thanks for sharing.

    RépondreSupprimer