mercredi 16 septembre 2015

Pour tous les désespérés du Penstemon (et les autres!) (Penstemon digitalis Dark Towers)

Ahhh les Penstemon. Je les adore, avec leurs belles clochettes rouges, bleutées, roses ou autres (surtout le beau 'Sour Grapes'...hmmm...), et qui durent tout l'été.... mais ce n'est hélas pas réciproque! Mais alors, pas du tout!
Et pour cause : je n'ai à leur offrir que trois choses:
- une terre bien collante, ce qu'ils abhorrent,
- dans un pays froid, ce qu'ils détestent,
-  et surtout une  humidité hivernale de première, leur pire cauchemar, quoi!
On me l'a dit et redit:
"Les penstemon aiment les terres bien drainées"
"Les penstemon, c'est bon pour le haut des collines, et pas pour les creux des vallées".
Euh...ne vous en déplaise, je suis pourtant bien sur le haut d'une colline, ici, mais... avec de l'eau qui court sous la glaise. Qu'est-ce que j'y peux, moi? Grrr...
Une amie jardinière, désespérée de me voir désespérée, insista un beau jour pour m'offrir quand même... un Penstemon botanique, Penstemon glaber.
Je vous en avais déjà vanté les mérites, là : Penstemon "Reconciliator"
Lui, il supporte tout sans broncher, pourvu qu'il ait du soleil. Beau feuillage, y compris à l'automne. Mais il  ne fleurit qu'un bon mois.
Et puis, il y avait aussi le fameux 'Husker's Red', plus ou moins de la même tribu, aux feuilles pourprées puis purpurascentes, qui me faisait de l'oeil depuis un moment.... jusqu'à ce que je tombe, dans le catalogue de la Roche St Louis, sur une nouveauté  décrite comme une "amélioration de Husker's Red". Pourquoi pas? Me dis-je en mon for intérieur....
Ni une ni deux, au printemps 2014 le voilà planté dans un massif récent, avec le soleil qui va bien. On verra!.. disait une petite voix sceptique, dans ma caboche de jardinière échaudée.
Son petit nom? 'Dark Towers'.
Le premier été, quelques fleurs, pas grand chose... En bonne (mais tyrannique) maman-des-plantes, je leur ai bien sûr coupé la tête dès la fin de floraison, pour leur éviter de perdre leur énergie à fournir des graines inutiles, et profiter tranquillement du beau feuillage pourpré....
Je croyais, dans ma grande naïveté, que ce titre de "Tours Sombres" lui venait justement de ces grandes feuilles, très foncées effectivement au réveil, et qui ont commencé à pousser, pousser, pousser.... bien joli, ce pourpre foncé, d'ailleurs, à côté de géraniums vivaces roses et autres véroniques en épis façon Barbie!
Mais où va-t-il s'arrêter?
Eh bien il s'est arrêté fin Juin, sur le coup des 80/90 cm, pour éclore de jolies clochettes bien caractéristiques de sa famille, d'un bleu-rose-lavande-clair qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui de mon glaber ou à celui de Husker's Red. Sur de hautes tiges bien solides. Bieeeeen!!!!
(photo Pépinière Roche St Louis)
Cela a duré un bon mois. Un peu plus, même, il me semble.
Mille excuses, mes Seigneurs et Seigneuresses, mais je n'ai pas pris de photos de ses fleurs, pour diverses raisons peu agréables sur lesquelles je ne reviendrai pas.
Mais je vous en montre quand même une photo, telles que décrites par Dominique (du Jardin de la Roche St Louis). Je sais qu'elle ne m'en voudra pas.
Mais ce ne sont pas les fleurs qui méritent que je vienne vous raconter ma petite histoire.
Par ce que, du coup, pour cause de ces mêmes raisons désagréables, j'ai omis, cette année, en juillet, de jouer les serial-guillotineuses dans le jardin!
Comme quoi, à quelque chose, malheur est bon!
Voilà-t-y pas qu'au bout des grands épis tout  dé-clochetés, peu à peu, se sont développées de rigolottes petites boules pointues, rouge sombre, bien coquettes avec leur collerette, 4 petites pointes coquines en étoile façon cynorrhodon, et un petit filament en virgule, tout au bout.....
Une noria de petites boules pointues, comme un superbe candélabre pourpre à mille branches, que l'on aurait garni de mini-bougies assorties! Il y a même les mèches, il n'y a plus qu'à allumer! ;o))
Et on ne voit plus qu'elles, quand on regarde ce massif!
Juste un (léger!) reproche à leur faire: elles sont si nombreuses et si lourdes qu'il a fallu cercler la bête pour les redresser (ce qui n'avait pas été nécessaire au moment de la floraison).
Remarquez, même affalées, une partie des tiges s'arquait presque jusqu'à terre de façon gracieuse, ce n'était pas vilain du tout! Mais faut bien que je passe avec ma brouette, moi, à cet endroit-là ! ;o)
Et pour l'instant le feuillage est encore très pourpré! Je ne suis même pas sûre qu'il va avoir le temps de verdir, avant que les couleurs d'automne ne le rattrapent!
Et mine de rien, mon beau Penstemon, il assure le spectacle depuis sa naissance! Parce qu'on est maintenant à plus-que-mi Septembre, et il est toujours fidèle au poste, assurant le show presqu'à lui tout seul!
Et ça n'a pas l'air de vouloir s'arrêter! Les boules les plus basses commencent à tirer sur le marron foncé, mais  restent fidèles au poste, il faut s'approcher de très près pour le voir!
Et finalement, les fameuses"Tours Sombres".... ce ne seraient peut-être pas les tiges et feuilles, mais bien les graines!
Alors si je fais bien le compte...disons...
- Mai-juin, pour le feuillage presque noir...
- Juillet et début d'août, pour les fleurs (et encore le feuillage)....
- Août et Septembre pour les "candélabres pourpres" (et toujours le feuillage)
Et je m'avance peut-être, mais je parierais bien pour un joli spectacle encore en octobre voire novembre!
Ça fait....hé hé... au moins cinq mois de forte présence au jardin, voire sept! Qui dit mieux?
Franchement, ces belles chochottes dédaigneuses de Penstemon pour gâtés-du-drainage, elles n'ont plus que leurs clochettes pour pleurer, elles sont battues à plates coutures, na!
Alors vous qui, comme moi, versiez une larme en passant devant les étalages de Penstemon tout fleuris dans les jardins des copines, redressez la tête bien fièrement!
Jardiniers et jardinières de l'argile, mes frères et sœurs, pataugeurs et pataugeuses de gadoue patenté(e)s, sondeurs et sondeuses d'abîme pour thermomètre, plantez donc des "Tours Sombres" bien en évidence, et ce sont les autres, en passant, qui en auront le coin bouché! ;o)
Et  vous pourrez murmurer, en faisant votre petit tour de jardin vespéral, pendant au moins 3 saisons...
"Mignonne allons voir les Tours Sombres,
Qui ce matin, encore à l'ombre
Se dressaient, attendant le soleil,
Ont point perdu, cette vesprée,
Le feu de leurs boules pourprées,
Et leur teint, au vin vieux pareil..."







26 commentaires:

  1. Bonjour Zeph,
    Nous avons arrêté les penstemons qui ne passaient pas l'hiver, même dans notre terrain drainé (P. 'Evelyn' et P. digitalis 'Husker Red'). Ton article me donne l'envie de tenter ce nouveau cultivar. Tu ronsardises à merveille...
    Bonne journée. Ici, un temps à ne pas mettre un penstemon dehors !
    Jean

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci n'est que depuis 18 mois au jardin, et je ne peux pas dire que l'hiver dernier ait été représentatif de nos habituels ivers isérois...alors je reste prudente. Mais pour Penstemon glaber, là, je peux être formelle:il résiste à tout! Si au printemps prochain tu veux le tenter... fais moi signe! ;o)
      Ici, ce sont les Geranium pratense qui ne veulent pas rester vivants...mon (3eme!) 'Summer Skies' n'est pas bien brillant...on verra au printemps s'il a survécu... Amitiés

      Supprimer
  2. Whaou Zeph quel article à la gloire de ce Dark Towers qui ici dans ma bonne terre drainée sur un plateau acheté au même endroit, n'a pas daigné pousser et a plutôt végété ! Par contre de la même famille j'ai un penstemon digitalis mystic qui me fait ces magnifiques tours sombres aussi dont le feuillage est bien rouge actuellement et laisse éclore de magnifiques clochettes rose pâles en été, une merveille que je te souhaite d'accueillir. Quant aux autres avec ce vilain été qui nous a donné un max de pluie en août, certains n'ont pas du tout fleuri, Alice Hindley n'est en fleurs qu'en ce moment et le beau Sour grappes est moribond ! Voici quelques news des penstemons en terre Bretonne cette année. Bizh.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rôôô...il a osé te faire des misères? Comment se fait-ce??? ;o))
      J'ai aussi repéré (depuis peu!) Mystica, Pocahontas, Joke et quelques autres de la famille des digitalis, voire d'autres botaniques (regarde ici: http://www.hessenhof.nl/al/p070.html ) ... il y a du test en l'air pour l'année prochaine!
      Je ne crois pas que cette année restera mémorable pour les floraisons de vivaces (à quelques exceptions près), que ce soit en Bretagne ou ailleurs... j'espère que ton beau Sour Grapes va se remettre, et qu'il te comblera l'année prochaine! Tu as de la chance de pouvoir le cultiver!
      Bises bien mouillées! ;o)

      Supprimer
  3. Bonjour,

    Moi qui ne suis pas très loin de chez toi, j'ai la chance de voir fleurir et refleurir les penstemons tout l'été ! J'ai donc de la chance ! Mais ceci dit, celui ci me plait beaucoup, sa belle robe rouge sans doute ! merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh alors c'est que ta terre est meilleure, sans doute plus légère et mieux drainée que la mienne! J'en avais plusieurs magnifiques cultivars aussi dans mon premier jardin, près de Morestel... et certaines de mes amies du coin me narguent aussi avec les leurs! D'où mon petit couplet à destination des pataugeurs de gadoue frustrés dans mon genre! Lol!
      Alors profites-en bien! Celui-ci est d'un autre ibtérêt, et mérite aussi que tu lui fasses une petite place! Amitiés d'une voisine!

      Supprimer
  4. Hello ma Zeph! Ici mon penstemon de nom inconnu fait parti de mes floraisons préférées, le feuillage de vert passe à un superbe rouge avec une floraison dans les roses et il me fait aussi des graines très décoratives à la fin de l'été habituellement, mais avec cet été caniculaire je lui ai coupé la tête, chose que je ne fais pas d'habitude et le voila qui, pas rancunier, me refait quelques fleurs.Et les hivers froids ne lui font pas peur non plus peut être que tu viens de me donner le petit nom de mon inconnu!! Je vais le nommer Glaber ce jeune homme!!! Gros bisous à toi. Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien possible que ce soit lui, Belle Dame des pays froids! C'était aussi mon préféré (faut dore, c'était le seul....hé hé... ;o))...) , jusqu'à ce que je découvre celui-ci. Mais je reste prudente: il n'a eu qu'un aperçu édulcoré des hivers isérois, jusqu'ici... Mais au moins cela lui a laissé le temps de s'installer les petites racines en éventail. On verra ce que ça donne au printemps, avant d'essayer ses proches cousins! On en reparlera, j'espère, au prochain Schoppenwihr, n'est-ce pas? ;o)
      Bisous à odeur de champignons...(la fièvre champignonnière s'est réveillée avec la pluie....)

      Supprimer
  5. Tu ne me convaincras pas l'amie, j'y suis déjà depuis plusieurs années :-).
    Il y en a quatre au jardin : 'Mystica', planté en 2007, que j'ai sauvé in extremis d'un appétit féroce souterrain mais qui était somptueux ; 'Dark Towers' et 'Joke' que j'ai plantés ce printemps et un éclat de celui de Christine qui m'a l'air d'être une variété bien vigoureuse. J'espère pouvoir faire un comparatif digne de ce nom l'année prochaine.
    Si tu laisses les graines mûrir et tomber au sol, tu auras peut-être la chance de découvrir quelques semis. J'en ai trouvé deux ce printemps au pied de 'Mystica'.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah...tu as une longueur d'avance, Dame Belette! Ça ne m'étonne pas de toi! o)
      Si je comprends bien entre les lignes, Ton Mystica a déjà subi plusieurs hivers...c'est rassurant, mais pas suffisant vu la terre bien plus légère et drainante de chez toi!
      Pour les graines, bonne nouvelle, s'il veut bien se semer tout seul ! (tu connais mes anti-dons de semeuse...). Mais je vais quand même en récolter une partie si je peux, mon amie Yvette est une semeuse en or, et me réclame des graines à expérimenter! Excellente idée! Merci ma douce!
      Gros bisous requinqués!

      Supprimer
    2. Plusieurs hivers demandes-tu :-) ? Je l'ai au jardin depuis mai 2007. Il provenait d'un jardin lui aussi sableux d'Ile de France, un ch'tiot éclat envoyé par la poste. Tu vois, il a résisté à bien des gelées précoces, tardives, longues ... mais toujours en terre drainante.
      Devant la souffrance des plantes cet été, j'ai coupé bien des promesses de graines mais pour ton amie Yvette, je vais voir ce que je pourrais avoir d'un peu moins commun et qui aurait échappé à mon sécateur assassin.

      Supprimer
  6. J'avais abandonné les penstemons après des échecs répétés.Mais je récidive cette année avec trois variétés dont une à feuillage pourpre mais pas aussi pourpre que le tien" Pocahontas".A suivre donc cette nouvelle expérience.J'ai laissé les graines , je ne savais pas que cela les affaiblissait.Flute alors.Je vais les couper demain. Certaines variétés ne sont pas si faciles à trouver.Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que lorsque les graines ne sont pas décoratives, (voire sont disgracieuses), je préfère les couper. Idem pour de jeunes plantes récemment installées. Je préfère qu'elles utilisent leur énergie pour faire des racines! Mais ce n'est pas une obligation, ni une règle d'or, Maryse! Dans la nature, personne ne les coupe! ;o))
      Tu me donneras des nouvelles de ton Pocahontas l'an prochain? Ta terre est-elle drainante?
      Bon week-end à toi!

      Supprimer
    2. J'ai une terre très drainante, calcaire.Mais je les ai mis à la place du poulailler décimé par le renard, ce qui fait que cet endroit est super bien amendé tout en restant très drainant.Donc, je croise les doigts!!! Bonnne semaine

      Supprimer
  7. Hello,
    Je fais partie du club des pataugeuses de gadoue ! et j'ai donc abandonné les pentsemons; j'aime les beaux à grosses fleurs , alors ne rêvons pas !!!! c'est le déluge ici en ce moment, je ferais mieux de m'orienter vers les nénuphars!
    bises
    Danylines

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien pardonne-moi, Dany, mais tu as tort d'abandonner! Le glaber et tous les digitalis aiment (oui, j'ai bien dit "aiment") les terres argileuses!!!! Et si leurs fleurs durent moins longtemps, certes, elles sont loin d'être minuscules! Tu devrais au moins essayer!
      Bisous bien détrempés aussi! ;o))

      Supprimer
  8. Quel plaisir de lire à nouveau les bons mots de Zephirine :)
    Je ne suis pas une désespérée du penstemon car ils semblent se plaire chez moi mais je suis preneuse pour une réconciliation avec les graminées qui, elles, semblent vraiment me détester !!
    au plaisir d'une autre belle rencontre .... :))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh...j'ai bien peur que tu ne soies pas vraiment à la bonne adresse, ma belette! ;o))
      As-tu essayé les "petits poissons qui dansent" (chasmanthium latifolium, voir http://zephirine38.over-blog.com/article-les-petits-poissons-qui-dansent-38199275.html )? Même à l'ombre,ils prospèrent ici!
      Ou les jolies petites fontaines des Hakonechloa?
      Toi ce sont les graminées, moi ce sont les gloriettes, qui me résistent. :o(( Tu sais, la gloriette chinoise ? (ndlr: non, ce n'est pas une allusion à la San Antonio, juré! ;o))...)... eh bien je ne lui ai pas trouvé d'emplacement où elle serait mise en valeur...snif... Et ce n'est pas faute d'avoir cherché! Que c'est dommage!!!
      Merci pour tes encouragements en tous cas, et bon week-end à toi! ;o) Amitiés

      Supprimer
  9. Waouh, voilà notre Zéph de retour avec toujours le même verve endiablée, j'adore !!!
    Je suis complètement convaincue par ces tours sombres qui iront bientôt rejoindre ma terre jumelle de la tienne, à condition que je les trouve sur quelque étal de fêtes de plantes.
    Bisous
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je te souhaite bonne quête, preuse chevalière! (ça se dit, ça???? ). Les tours, prenez garde! ;o))
      Bises itou! ;o)

      Supprimer
  10. J'ai oublié de te dire que je réussis depuis deux années ( attention les hivers ont été doux !) le Penstemon Apple Blossom, (je l'ai même bouturé aisément), en le plantant en haut d'une pente située au sud et en lui faisant un bon lit bien drainé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben voilà! Paf!
      Il n'y a donc que moi, ici bas, à faire crever tous les Penstemon de France et de Navarre (les beaux hybrides à longue floraison en tous cas) ? C'est tropajuste!!!!! ;o((
      Bisous quand même, veinarde! ;o)

      Supprimer
  11. Ah, tu me le fais regretter davantage encore... J'avais le 'Husker Red', du coup, quand j'ai vu le 'Dark Tower' sur les foires aux plantes, je me suis dit que je n'allais pas, une fois de plus, me laisser tenter par toutes les nouveautés-amélioration-de-la-précédente d'une plante comme ça m'est arrivé maintes fois. Le hic, c'est que j'ai regretté de ne pas avoir cédé (pour une fois que je ne cède pas) et que par la suite, je ne l'ai plus vu, ce 'Dark Tower'...

    Par contre, essaie les autres Penstemon au-dessus de murets. En plus, ils sont souvent persistants (mais parfois peu disciplinés dans leur port et moyennement florifères).

    RépondreSupprimer
  12. Voilà qui est intéressant.. Certes, les deux derniers hivers ont été doux, doux, doux, Bien que Février était aussi une " drache" en continu.. et Cela dit.. quels jolis fruits !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont encore bien présents au jardin en cette mi-novembre, peu habituelle aussi ceci dit, tu as raison. Mais je veux y croire! ;o)

      Supprimer
  13. Bonjour Zeph , je cherchais des renseignement sur ce beau Penstemon et je sui tombée sur ton blog ...tu en parles si bien , je suis convaincue d'avoir fais une belle acquisition ... merci

    RépondreSupprimer