lundi 28 décembre 2015

2015: l'année de la 13ème lune folle?

Y'a plus d'saisons? Mais si!  Au contraire! Elles n'ont jamais été aussi en forme!
Je m'en vas tout vous essepliquer....
C'est pas d'leur faute! Enfin..pas complètement.
Les grands fauteurs de troubles, dans cette histoire, ce sont les Monsieur Meteo, ces faux prophètes bien connus des jardiniers, qui nous prédisent l'avenir avec constance, chaque jour, chacun dans son petit coin (en copiant les uns sur les autres en plus), au risque de se gourrer dans les grandes largeurs, disons...une fois sur 2? Ce qui se défend, statistiquement parlant, remarquez! ;o))
En tous cas, pour ce qui est des prévisions au delà des heures qui viennent...et encore...c'est un festival, le jeu des 7 erreurs généralisé, le concours d'à-qui-perd-gagne.
Chaque année, qui ne les a pas entendus nous prédire avec aplomb quelque grande vérité divinatoire du genre: "dès que les nuages se seront dissipés, le soleil reviendra"?
Sauf que cette année, il y en a un qui a voulu frapper un grand coup, en annonçant dès le début de l'année, d'un ton mélodramatique:
" 2015 sera l'année de 13 pleines lunes, braves gens! Qu'on se le dise!"
Et de lancer dans la foulée un défi aux saisons et au bon sens: :
"Je vous prédis donc à coup sûr un printemps tardif, un été pourri, un automne inexistant et un hiver précoce!"
Résultat? Les 4 saisons avec un  bel ensemble, offusquées de se voir ainsi traitées de capricieuses, décidèrent de se venger, en faisant mentir cet olibrius médiatique, alias M de Quoijmemêle.
Et de faire les 400 coups, juste pour le remettre à sa place.
Vous vous souvenez? Un Printemps bien long et ravissant, un Eté torride, un Automne divinement long...
Quant à l'Hiver, tant qu'à faire, il a tout simplement décidé de partir en vacances avec sa bonne amie la Pluie, dès la fin de la douxième lune réglementaire (pour une fois qu'il a un 13ème mois, fut-il lunaire...;o))...).
Et de laisser à ses trois copines le droit de faire tout ce qu'elles veulent pendant son absence.
Et pour se défouler, elles se sont défoulées, les coquines: le Printemps a pris le mors aux dents,  perce-neige et primevères en tête... l'Eté a mis le turbo pour le rattrapper, avec les centaurées, les roses et autres Hebe (celle qui s'appelle 'Midsummer Beauty', justement, vous croyez que c'est un hasard, peut-être?), l'Automne joue les marathoniennes, à qui restera le plus longtemps dans la course!
D'où l'état actuel de nos pauvres jardins.
Enfin...de toutes les plantes qui ont le malheur de se fier habituellement à la température.
Seules les sages, qui se règlent sur la longueur des jours, ont gardé un semblant de raison et une tenue normale.
Faut dire, tous ces cultivars inventés depuis quelques décennies, forcément, on les a équipés du dernier cri de la technologie moderne: des horloges numériques végétales!
Sauf que là, on dirait qu'elles ont  toutes succombé à une vaste pandémie électronique: l'arythmie botanique, alias la maladie de la puce folle, sans doute.
Seules les accros au cadran solaire arrivent à l'heure au rendez-vous!
Et moi... je me marre. Je jubile. Oui, je sais, j'ai sûrement tort!
Seulement, que voulez-vous, quand on a été privée de jardinage, ou quasi, pendant 8 mois sur 12, et qu'on vous offre un temps pareil, juste doux comme il faut pour ne pas transpirer, avec une terre parfaitement bêchable (ce qui est rare, avec mon argile mi-boue-mi-béton), une absence de gelées propice à une reprise en douceur ( avec ma manie de tout schlouker ce qui me tombe sous le transplantoir...), on se régale. Faire enfin des schlouks, fut-ce en décembre...le pied!!! ;o))
Et je schlouuuke! Soir et matin, dans mon jardin, je schlouke...avec entrain!
Je bêchouille, je désherbine, je taillasse, je rempotaille, je zippe...bref, je me rattrape! La totale!
J'écoute, écoute le temps
Moi je le trouve é-pa-tant!
Puisqu'il varie tout le temps
Entre beau fixe et printemps.
(sauf que si c'était un effet d'vot'bonté d'arrêter le ventilateur un 'tit peu plus souvent, ça m'arrangerait, siouplé! )
On peut voler de barquette en barquette nuit et jour
Quand on sème, oui quand on sème!
Eh oui, même quand on est aussi nulle en semis que moi, emportée par la folie ambiante, par ce temps-là, on sèèème!
Pire même! ça marche! J'ai toute une armée de petits schizostylis au garde-à-vous qui se poussent du col depuis une semaine. Semis-->levée: 10 jours. Qui dit mieux?
Alors voilà...c'était mon petit sourire de fin d'année! (*)
Au lieu de nous lamenter sur ces folles de saisons en plein trip, de nous mettre la rate au court-bouillon à l'idée de ce qui va suivre (ce qui n'y changera rien, de toutes façons!), faut pro-fi-ter! Entrons dans la joyeuse danse des saisons folles, jouons avec elles, il sera bien temps de faire grise mine plus tard...et encore, rien n'est moins sûr! Vont-elles retrouver leurs esprits?  Ou se sont-elles tellement amusées qu'elles vont continuer à danser tout autour de l'année avec jubilation? Affaire à suivre.... et bonne fin d'année à tous, même aux Monsieur Météo! ;o))
(*) : à ne pas prendre totalement au sérieux tout de même! ;o)

24 commentaires:

  1. Bonne fin d'année, Zéphirine! Et qu'en 2016, on te retrouve toujours aussi pétillante! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marielo! Bonne fin d'année à toi aussi! 2015 a été pour moi une "annus horribilis" comme disait la Queen...gageons que 2016 sera d'autant plus appréciée! ;o)) Bises

      Supprimer
  2. Tu me fais rire (et j'admire !) car tu dis toujours tout haut ce que l'on pense tout bas !! j'en profite moi aussi pour planter, planter et planter car cette terre (la même que toi manifestement !) qui me rend généralement folle pour trouver le Juste moment où l'on peut la travailler sans qu'elle nous casse le dos ou nous colle aux bottes, et bien cette terre est en ce moment d'une souplesse qui fait rêver et qui me donne des ailes tout en plombant mon porte monnaie (ben oui les serials schloukeuses ne courent pas les rues dans ma campagne !) !! ho je sors bien de temps en temps moi aussi la sempiternelle ritournelle : y a plus de saisons ma bonne dame ! mais il faut bien avouer que je jubile de pouvoir ainsi manier la bêche et la pelle sans être encombrée pas les couches de vêtements habituellement nécessaires à l'hiver et sans m'y rompre les os !!! merci pour ce dernier sourire de l'année, je suis déjà toute prête à recevoir les prochains, bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois qu'on se comprend parfaitement, demoiselle! ;o))
      Et si tu es en manque de serial schloukeuses locales n'hésite pas à faire "quelques" kilomètres pour venir t'approvisionner en Isère! Ici on pratique les prix d'ami(es): on double, voire on triple les prix affichés, pour les copines! A zero euro le schlouk au départ, ça fait vite des sommes! ;o))
      Et c'est le même tarif pour les bises, sauf que là, on est sérieux, on ne part pas de zéro! ;o))
      A l'année prochaine, en espérant de nouvelles rencontres!

      Supprimer
  3. Y parait que la neige arrive pour ce WE ma bonne dame, c'est Mr Météo qui viens de l'annoncer ce soir hi hi hi.
    Enfin si je n'ose plus trop déplacer mes plantes depuis un bon moment en me disant que le froid va finir par arriver, Gilbert et moi en avons bien profité pour prendre de l'avance en réorganisant le jardin et en le préparant pour le printemps.
    Tu as vu, ils ont avancé la fête de Saint Priest, j'espère que ça ne va pas t'empêcher de venir à Shoppenwirh.
    Je te fais de gros bisous et te souhaite une bonne année 2016 et une bien meilleure santé que 2015. Au plaisir de te revoir.
    Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben on a donc une "chance" sur deux de voir des flocons, alors! Je n'y crois pas plus d'une demi-seconde!
      Rassure-toi: aucun rapport entre St Priest et Schopp! Par contre, va falloir se couper en deux, le 1er WE d'Avril: St Priest et Jarnioux (Manoir de la Garde) sont en même temps! Et les copains pépiniéristes se sont partagés! Avec une maison pleine d'invités en plus, comment faire pour ne blesser personne??? Ça va être coton...
      Merci pour tes bons voeux, ma belette. Pareil pour toi, que 2016 soit un très bon cru, tant pour la santé que pour le jardin! Gros bisous!

      Supprimer
  4. Saisir l'instant présent, sans se soucier du lendemain... Sagesse peut-être, mais le bon sens paysan en prend un vilain coup!
    Soyons joyeux et amoureux des imprévus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, Gine! Enfin...presque! Ne pas se soucier du lendemain, si c'est pour se plaindre de la météo, OK. Mais se soucier du lendemain du jardin, si, quand même! En préparant des schlouks et en faisant des semis! ;o)
      Et puis, de toutes façons, comment veux-tu être autre chose que "joyeux" quand on parle de jardin??? Oui, je sais, j'en connais (hélas) quelques unes qui y arrivent...je me demande comment!!!! Les pauvres....
      Bonne fin d'année à toi!

      Supprimer
  5. Comment ça ...ne pas te prendre au sérieux ! pas question !
    Tu as retrouvé ta verve et le sourire, et c'est bon à lire. Carpe diem...c'est peut-être le début de la sagesse; pour ma part il serait temps!!!!
    Bonne fin d'année
    Grosses bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai juste dit: "pas totalement", Dany! ;o)) Je suis si contente que cette année 2015 doit finie! Si elle a compté un ou deux évènements heureux, elle a quand même, globalement, été une année cata en ce qui me concerne...Alors oui, j'ai quasi-retrouvé ma santé et ma joie de vivre depuis un mois, et je préfère regarder vers l'avenir! J'espère que pour toi aussi, 2016 sera un bien meilleur cru! Je te fais de grosses bises joyeuses et affectueuses! ;o)

      Supprimer
  6. Très bonne année ! elle commence bien, le moral semble au beau fixe !
    Bien raison de se réjouir et de profiter, il sera toujours temps de se lamenter si les choses tournaient mal ! Et puis, nous avons un spectacle inédit ! Y en a qui font la file pour voir une avant première d'un spectacle "jamais vu".. Cela dit.. j'ai préparer un pile de "protections" car je voudrais tout de même quelques jolies plantes en juin prochain.. C'est que ma petite dernière se marie !!!.. J'espère aussi qu'on aura pas de neige en juin.. des fois qu'on continuerait à avoir des saisons à l'envers.. c'est que j'ai déjà ma tenue.. et je n'ai pas prévu de doudoune !!
    En tous cas ! Bonne année chez jardinière, Qu'elle soit heureuse assaisonnée des rires des petites filles qui semblent si bien aimer leur bonne maman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacune son tour, Françoise! Moi ça y est: ma petite dernière, comme tu dis, s'est mariée fin octobre (ça fait partie des rares évènements heureux de 2015). Alors je te souhaite un mariage tout aussi réussi! Même par un petit 12° et sous un vent glacial, tu sais, quand on a le cœur en fête, les fleurs se mettent à pousser comme des champignons! Même les pivoines, au mois d'octobre! ;o)) ( https://www.howdivine.com.au/wp-content/uploads/2013/02/Pink_Tissue_Paper_Pom_Pom_Decorations.jpg )
      Bonne année à toi aussi, et tous mes voeux de bonheur aux futurs mariés!

      Supprimer
  7. Ah il y en a des surprises...Même en banlieue parisienne. Que les roses issues du vrai moschata soient encore en fleurs, soit... Que les hellébores orientales soient en avance, soit.
    Tiens, une framboise, à peine acide.
    Mais les campanules en pleine fleur sur la terrasse côté nord ? Et les amandiers tout roses??? Springtime qui montre ses petites églantines jaunes depuis plusieurs semaines. R.multiflora adenochaeta qui a décidé de remonter depuis novembre.

    Oh la la, ma bonne dame.

    C'est quoi ces centaines de plantules de géraniums partout?

    J'ai jardiné dans les Hautes Alpes vers 1100 m la semaine dernière...ce n'était pas prévu.

    Pourvu qu'une "coulée d'air polaire" ne nous arrive pas, les masses d'air sont si fantasques cette année.

    Excellent 2016 à tous et à vos jardins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais c'est qu'il serait presque euphorique, not' Captain! ;o) Ça me fait très plaisir!
      J'espère quant à moi, bien égoïstement, que tes allers-retours entre la plaine et la montagne te feront souvent faire escale dans le Nord-Isère! (avec "on", bien sûr!) ;o) Et si c'était au retour, je me laisserais même bien tenter par une saucisse-aux-choux ou une petite Guillestrine, dont j'ai gardé tant de souvenirs! ;o)
      Juste pour t'appâter, j'ai même quelques schlouks d'increvables-qui-peuvent-se-débrouiller-tout-seuls qui ne demandent qu'à migrer! (j'ai l'habitude, vu que le jardin des Tchips crèche lui aussi vers 1100m d'altitude, dans le haut-forez!).
      Je n'ai par contre aucun pouvoir sur les coulées d'air, hélas (dommage, j'en ferais bien mon usage personnel, si c'était le cas!).
      Je vous souhaite à tous trois ("on", ton jardin et toi!)une excellente année 2016, et que le moralomètre, lui, reste bloqué sur "beau fixe"! ;o))
      Allez, soyons fous, je te fais même une bise de nouvel an, tiens! ;o))

      Supprimer
  8. merci Zeph pour ce très joli billet qui met du baume au coeur. Je te souhaite le meilleur pour 2016... peut-être se revoir ? Bz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais ça ce serait une trrrès bonne idée, chère Jane..mais où??? Vu que tu gravites plutôt en zone Nord, et moi en zone Sud...et ce n'est pas en déplaçant Courson à Chantilly que les choses se sont arrangées, ma douce! Cherchons un biais....et l'Alsace fin Avril...ça te tenterait-il, des fois? ;o)) J'espère que tu vas bien surtout, et je t'envoie plein de tendresse, de bises et de bons vœux pour toi (et ton jardin!) pour cette nouvelle année!

      Supprimer
  9. Toujours autant de plaisir à te lire... la météo je n'écoute pas, ne la regarde pas... m'en fous, de toute manière on ne peut pas la changer... m'adapte à elle, comment faire autrement !
    Très bonne année 2016 au jardin Zéph avec une santé de fer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois reconnaître ta plume, chère Christine... (j'espère que je ne me trompe pas!!!!)
      Attention, avec la santé de fer: ça rouille, des fois!!! ;o)) Merci de tes voeux, ma grande, en tous cas. A mon tour de te souhaiter une super-année 2016, pour toi et ta famille, avec l'espoir de se retrouver à Schopp au printemps! Grosses bises au choix, en béton ou en acier inox! ;o)
      (euh.. j'espère que je ne t'ai pas fait mal aux joues,!!!;o))...)

      Supprimer
  10. Toujours aussi merveilleux, aussi bien tes articles que ton jardin. Moi j'en suis au stade réflexion.Vais-je pouvoir continuer le jardin et même rester à la Marotte Je vais esssayer.On verra le résultat.En attendant je t'embrasse très fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que te souhaiter le meilleur, chère Jeannette, après ce que tu viens de traverser. Prends le temps, ma Belette, repose toi, laisse-toi aider peut-être? Et j'espère que le printemps et la Marotte te rapporteront bientôt réconfort et joie de vivre. Mille bises affectueuses. Je pense bien à toi.

      Supprimer
  11. Pour commencer, je vous souhaite une excellente année 2016, la santé tout d'abord pour avancer au jardin et toujours plein d'humour pour régaler mes pauses déjeuner !
    Pour ce qui est du temps, j'ai aussi savouré l'automne tardif. Mais là, je suis un peu lassé de la pluie et du vent : impossible de mettre le nez dehors pour profiter des belles qui se réveillent déjà. Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Karine! Même si je ne suis vraiment pas douée pour les vœux de circonstance, je ne t'en souhaite pas moins une très bonne année toi aussi!
      Les jours rallongent! Le printemps 2016 n'a jamais été aussi près! ;o)) Alors on s'accroche toutes les deux à ces bonnes nouvelles aussi fort qu'on peut, d'accord? ;o))
      Bises de l'an neuf, toutes fraîches! ;o)

      Supprimer
  12. Ca, pour profiter, j'ai profité (le dos aussi d'ailleurs :-(). Bien que trop sec, l'automne a été génialissime pour les plantations. Pas de gelées même en Lorraine, j'ai transplanté jusque fin novembre. Après, je me suis dit qu'il fallait être raisonnable et ne pas tenter le diable avec des plantations trop tardives. J'ai donc planté ... une arche et des pierres :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, d'habitude, pas question de planter en automne (à part les ligneux). Trop de risque de pourrissement hivernal sur les jeunes racines. Si j'avais su que le temps serait aussi clément en décembre et janvier, remarque, j'aurais sûrement essayé, pour une fois! ;o) Mais ma boule de cristal ne marche jamais quand il le faudrait, hélas... ;o))
      Oups...J'espère que je n'aurai pas aggravé le cas de ton petit dos, cette semaine...
      Dis, ça pousse bien, les arches et les pierres, chez toi? Si tu en fais des schlouks, pense à moi! ;o)) Mais non, je plaisante: les frais de port seraient prohibitifs, j'en ai peur...
      Bises schloukeuses et kinésitherapeutiques!

      Supprimer