dimanche 28 août 2016

Tout vient à point...(Veratrum nigrum)

Eh oui, tout vient à point... à qui sait attendre!
Ça vaut d'abord pour les articles de blog . Pardon pour ce long silence, mais j'ai été Mamie à plein temps pendant 5 semaines. Puis, de tristesse sans  doute, dans ma maison désertée par mes chers petits lutins, j'ai cassé ma margoulette, une fois de plus. Ah...ch'uis douée! Et la patte allongée, ce n'est pratique ni pour mitrailler les fleurs, ni pour écrire, croyez-moi!

Savoir attendre, ça vaut aussi pour nos chères plantounes! Je ne vous apprends rien. Et avec "celle-là", attendre, je n'ai fait que ça.
Alors...l'avez-vous reconnue, cette belle chandelle de cire sombre?
Dix ans que j'attends qu'elle s'allume! Chameau, va!
Bon, d'accord, les 4 premières années, c'est de ma faute: je l'avais gardée en pot.
Un pot assez profond, certes, mais un pot tout de même. Mauvaise idée! Qu'on se le dise, elle déteste ça!
La demoiselle a de grands pieds. De très grands pieds même! Qu'elle a surtout fort longs, dans le sens de la hauteur.
Alors forcément, elle boude sans vergogne si on ne lui laisse pas mettre ses giga-doigts-de-pieds en éventail. Dans de la bonne terre bien riche, et de préférence bien fraîche.
Quoique. Une fois installée, parait-il, elle est sobre...comme un chameau, et se contente des pieds des arbres, même en cas de sécheresse estivale.
Mais pas au printemps, attention! Au printemps.. j'ose à peine le dire, mais... elle boit..
Alors vous pensez, cette année, elle a pu boire tout son saoul, l'ivrogne! Bar à volonté, l'aubaine!!!!
Le temps de déployer(en prenant tout son temps) de superbes feuilles en plissé soleil, d'un beau vert brillant, engainées les unes dans les autres, et joliment arrangées en étoile.
Enfin... Sauf si les "ventre-à-terre" s'en mêlent!
J'ai lu quelque part qu'elle n'aurait ni ennemis ni maladies. Euh... faut l'dire vite! Plusieurs années de suite, quand elle était en pot, je n'ai retrouvé que dentelles et trognons. Depuis qu'elle a enfin emménagé dans un joli massif à son goût et à mi-ombre, quasiment limace-proof, effectivement, je n'ai plus vu de trous-trous de mauvais goût.
A propos de mauvais goût, attention, quand même: la belle est vénéneuse, en plus. Des pieds à la tête, parait-il. Autant vous dire que je n'ai pas vérifié! Mais vu sa taille adulte (un bon mètre cinquante), quel jardinier digne de ce nom aurait l'idée saugrenue de la mettre en bordure, je vous le demande?
Bref, pendant  encore 5 ans, des feuilles, des feuilles et encore des feuilles. Jolies certes, mais le spectacle était un peu court, tout de même.
Il parait d'ailleurs que vu sa propension à l'adolescence tardive, les pépiniéristes ne la mettent en vente qu'au bout de 3 ans de culture... d'où sa relative rareté sur le marché!
Et puis, tout d'un coup, vers le début juin, elle s'est mise à lancer vers le haut un petit plumeau de fines feuilles qui m'ont tiré l’œil... tiens, tiens, on dirait qu'il se passe quelque chose...
(Notons au passage une brève attaque de pucerons noirs, que la belle a traités avec le plus souverain mépris. Et son petit goût de cigüe a eu vite fait de faire disparaître les intrus! Ça leur apprendra la curiosité et la gourmandise, à ces sales bêtes! Ce sont des qualités pour les jardiniers, mais de gros défauts pour les mange-fleurs... faites passer le mot! ;o)))
Petit à petit, le plumeau a grandi (enfin..le manche du plumeau!). Puis, un peu comme on libère les baleines d'un parasol pour l'ouvrir, sont apparues des petites ramifications latérales, un peu timides, mais prometteuses!
Et c'est après le 14 Juillet que les fleurettes ont commencé à s'ouvrir vraiment.
Et ça valait la peine d'attendre! Une couleur d'hémérocalle lie de vin foncée... ou de lys martagon, tiens. Sauf que les martagon, j'ai essayé...rien à faire, dans mon argile humide!
Une couleur pas si courante au jardin donc, surtout perchée à 1,50 m!!!
Pas spectaculaire vue de loin, certes.
Comme toutes les fleurs sombres. Mais d'une certaine élégance, je dirais.
A vous mettre de la verticalité classieuse là où ça en manque parfois cruellement. Façon Veronicastrum, mais avec une couleur nettement plus franche.
Pour le moment, avec deux chandelles seulement, c'est un peu maigre, je vous l'accorde.
Mais au milieu des grosses boules de l'Hydrangea Bella Anna et des soucoupes de l'Echinacea White Spider,  j'imagine bien un beau bouquet bien fourni de verâtres... dans "quelques" années? ;o)
Quelle idée aussi de l'affubler d'un nom pareil!
Vérâtre. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ça évoque immédiatement "marâtre", donc Cendrillon ou la méchante reine de Blanche-Neige. Pas vraiment sympa. Et "noir", en plus! Alors que la grande Gentiane, sa cousine, rien qu'à en parler, on a comme un petit goût d'apéro bien frais sur le bout de la langue. Ce n'est pas juste, avouez-le!
Le spectacle a duré au moins 4 semaines.
Depuis quelques jours, plus de pétales.
Mais finalement, j'ai bien fait de vous faire attendre, puisque je peux, de ce fait, vous montrer la suite!
De grosses graines bien vertes, en grappes lourdes, et malgré un petit côté "tour de Pise" (recherche de lumière?), les tiges ne flanchent pas, même sous le vent qui s'acharne parfois sur mon pauvre toit de colline.
Le feuillage, par contre, peut être sujet à de légers coups de soleil.
Dommage. Mais pas très visible, au ras du sol.
Bon. Je vous ai tout raconté, tout montré. Il faut dire qu'on n'en parle pas très souvent, de cette géante aux yeux noirs!
Certains d'entre vous l'ont-ils déjà apprivoisée?
Maintenant qu'elle a fini sa crise d'adolescence tardive, puis-je espérer qu'elle va s'étoffer dans les années à venir? Ou restera-telle ainsi, avec ses deux chandelles solitaires? Eut-il fallu en planter plusieurs pieds pour obtenir le bouquet dont je rêve? Car cela fait plusieurs années que le nombre de bouquet de feuilles (à défaut de fleurs) est resté bloqué à deux...
Eh... toutes les plantes ne se démultiplient pas. C'est parfois une bonne chose, certes (sinon, bonjour l'envahissement), mais dans ce cas précis, un peu plus d'opulence ne nuirait pas à l'ensemble!
Alors, que vous en semble, de ce bellâtre de Vérâtre? Le préférez-vous dans son bel habit vert de printemps, ou quand il brandit avec panache ses (fières) chandelles Renaissance? ;o)



25 commentaires:

  1. Coucou ma Zèph-qui-tient-pas-debout-en-été !!
    J'espère que les bleus s'effacent ( bien que ce soit la couleur de cet été ..........)
    Je préfère ta plantoune en mode éclosion mais je pourrais changer d'avis , bien sûr , si elle multipliait ses candélabres ...
    Bisous tout juste un peu moins bouillants !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Liliwap d'amour! Oui, oui, ne t'inquiète pas, les couleurs de l'arc-en-ciel s'estompent peu à peu! ;o)
      Je ne te savais pas adepte des jupes en plissé-soleil! J'ai un peu du mal à t'imaginer attifée ainsi... ;o))))
      Quant à la multiplication des hampes, seul l'avenir nous le dira...
      Reste au frais encore quelques jours, ma douce, et fais comme moi: accroche-toi et tiens bon la rampe! ;o)
      Gros bisous bien frais malgré la canicule!

      Supprimer
  2. tout d'abord .... je suis trèèèès heureuse de te lire enfin car j'ai trouvé le temps trèèèèèès long !! bon... évidemment j'étais loin de me douter que tu avais eu quelques fâcheux soucis d'équilibre car je t'imaginais débordée, vadrouilleuse... et... joyeuse en compagnie de tes jolies poupées !!!
    quand à la plante du jour, je dirais que c'est son feuillage qui me plaît beaucoup !! mais la floraison a, soit dit en passant, une très jolie teinte ... encore une belle découverte ... qui se mérite apparemment !! allez, je retourne admirer la belle d'un peu plus près et puis.. bisesssss tout plein :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chère Nathalie pour ton indulgence.
      Oui, ça a bien été le cas: débordée, vadrouilleuse et joyeuse! Les poupées m'ont fait passer un très, très bel été... et m'ont mise en forme (5 kg de moins au compteur! Faudrait qu'on me les laisse au moins un an pour que je retrouve ma taille de jeune fille! ;o))...).
      Le reste, ce n'est qu'un accident stupide, et je m'estime chanceuse, car j'aurais pu y laisser bien plus de plumes, voire pire!
      Moi aussi j'ai un faible pour ce beau feuillage, et j'en imagine bien une touffe d'une dizaine d'étoiles... au siècle prochain peut-être, lol!
      J'espère que tout va bien au petit Jard'Ain.. J'ai beaucoup de lecture en retard!
      Grosses bises d'une mamie "un peu croche", comme disent mes princesses! ;o))

      Supprimer
  3. Dix ans mazette la belle sait se faire désirer ! Un record sans doute pour une plantoune. Mais maintenant qu'elle est partie souhaitons que cela soit pour de bon. Ici j'attends la floraison de crinum; sûrement cinq ans au moins sinon plus, à l'automne c'est décidé je les déplace. J'aime à la fois le superbe feuillage de cette verâtre mais aussi sa sombre couleur et n'en ai jamais vu ailleurs jusqu'ici. Beau dimanche Zeph.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maryline! ;o)
      Si je me souviens bien, un ami pépiniériste m'avait parlé de 7 ans d'attente, pour le Crinum. Du coup, je ne pense pas que ce soit une bonne idée de le déplacer: ça risque de rallonger encore le délai, tu ne crois pas?
      Allez, sème plutôt un peu de patience (bisannuelle) dès cet automne: ça fera juste le temps nécessaire pour attendre ton beau lys himalayen! (ça me va bien de dire ça, tiens! ;o))... )
      Amitiés pas patientes du tout! (sauf quand on m'y force...hé! ;o))...)

      Supprimer
  4. Le vérâtre est une fleur de mes préalpes, mais chez moi, il est... vert justement! Cela n'empêche ton ténébreux d'être très beau! J'ignorais jusqu'à son existence et je suppose que c'est un hybride. Je vais me renseigner.
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je la connais aussi, la vénéneuse sauvageonne à fleurs blanches. Mais la version "noire" est plus surprenante, et beaucoup plus rare, en France en tous cas.
      Ce n'est pas un hybride, Gine, mais une espèce à part entière!
      Est-ce que tu aurais eu des envies de méétissage, par hasard? Histoire d'obtenir un vérâtre chocolat au lait? ;o) Voire violine ou vieux rose, même! Dame Nature n'a pas encore essayé ce truc-là, à ma connaissance, mais qui sait... tu peux essayer!
      Bonne journée à toi!

      Supprimer
  5. Les petites filles occupent bien l'été et les miennes sont reparties également chez elles .Il faut se réhabituer au calme avant les prochaines vacances. Et je vois que ton Vératrum a enfin fleuri .Quel bonheur!Je me rappelle mon impatience l'été dernier quand j'ai vu sa hampe se former.Mais bizarement, cette année , rien... alors que le printemps a été effectivement très humide.Du coup, mes conclusions ne s'avèrent pas identiques aux tiennes!! Je te met un lien vers l'article que j'avais fait l'année passée https://www.blogger.com/blogger.g?blogID=2032858875200054757#editor/target=post;postID=3803399886978066843;onPublishedMenu=editor;onClosedMenu=editor;postNum=38;src=postname.Et bon rétablissement.Heureusement que cela t'arrive après le retour des petites filles .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh merci Maryse de ce soutien botanique très apprécié!!! Je suis contente de connaître une autre "vérâteuse"!!! ;o)
      Je vois que tu n'as mis "que" 5 ans avant de voir les fleurs. C'est peut-être plus normal, d'ailleurs (c'est le passage prolongé par la case "pot" qui a ralenti le mien, c'est sûr!). Par contre le fait que le tien n'ait pas fleuri cette année m'attriste et m'inquiète un peu... même si j'adore son feuillage seul, du fait de la hauteur des hampes florales, je l'ai planté à un endroit où je ne pourrai apprécier le feuillage que peu de temps, au printemps... alors rendez-vous l'année prochaine, si tu veux? Le mien aura peut-être envie de se rattraper, après cette sieste monumentale de 10 ans!;o)
      Merci pour tes bons voeux (ça va déjà beaucoup mieux!)

      Supprimer
  6. Une bien curieuse fleur que tu nous présentes aujourd'hui! Je n'en avais jamais entendu parler. J'aime beaucoup son feuillage, mais je n'aurais jamais eu ta patience! Bises et belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marielo! Tu sais, en guise de patience, j'ai surtout fait preuve de beaucoup de négligence! Et la flemme est parfois récompensée, ce qui n'est pas très juste je te l'accorde! ;o))
      Bises et bonne journée à toi!

      Supprimer
  7. Hello Zeph, désolée de découvrir ta nouvelle mésaventure, je te savais intéressée par les plantes mais pas au point de leurs faire une si grande révérence! J'espère que tu t'en remettra rapidement. Ta plante est une inconnue pour moi, elle est jolie mais pas certaine que j'aurai eu la patience d'attendre dix ans, je l'aurai sans doute conservée uniquement grâce à son beau feuillage. Je t'embrasse bien fort. Christine des Glaces

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, chère Christine, je suis très douée pour me casser la margoulette décidément! Trois étés de suite avec des bobos-qui-m'empêchent-de-jardiner, faut le faire! o) Et c'est vraiment rageant car du coup, j'ai 3 ans de taille à rattraper... j'en frémis d'avance. Quand je vais enfin m'y mettre, ça va faire une de ces changements... Et je ne te parle pas de la liseron-party qui m'attend...
      Mais bon, on ne se laisse pas abattre. Et pour commencer, je file dès demain me mettre...au bleu (et pas au vert) au bord de l'adriatique, pour quelques jours. J'ignore dans quel état je retrouverai le jardin, qui commence à vraiment souffrir de la sécheresse... j'ai beau arroser "à donf" depuis quelques jours que je suis enfin valide, cela suffira-t-il pour "excuser" mon absence??? Pas de pluie à l'horizon dans les 2 semaines qui viennent, hélas...
      Et je ne te parle même pas des champignons! On n'est pas près d'en voir la queue d'un, par ici! Comment vais-je soigner ma champignonnite chronique d'automne, moi qui adore courir les bois???
      Pour en revenir au vérâtre, je crois que 10 ans doit être un record, quand même (dû à ma négligence!).
      Grosses bises encore bien chaudes.. j'espère que ton jardin, lui, ne souffre pas trop, et que tu n'as pas trop fondu, chère glacieuse dame! ;o))

      Supprimer
  8. Trop contente de retrouver ma Zeph et de lire à nouveau ton jardin ! Mais je vois que tu as encore fait des cabrioles ! On n'a plus l'âge pour ça, tu sais :-). Pas de trop gros bobos à déplorer ?

    J'ai eu un godet en main du beau capricieux ce printemps puis l'ai reposé devant l'insistance du pépiniériste à me parler des granulés bleus. J'aime pô les granulés ... mais qu'est-ce que j'aime ce feuillage plissé, bien plus que la floraison presque mythique de la belle, d'ailleurs. Faut quand même être un peu zar-bi pour attendre 10 ans une floraison qu'on ne voit guère, non ?! Aaaah ces jardinières !
    Tu ne crois pas qu'autant de graines pourrait demander un trop gros effort à ta plante et mettre à mal la floraison de l'année prochaine ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma chère Blandine,
      Je suis toujours handicapée, même pour écrire devant l'ordi.. mais je viens te souhaiter une très bonne année 2017, en espérant que nous aurns l'occasion de nous revoir cette année! Gros bisous chaleureux...

      Supprimer
  9. Ah, tu t'es fait attendre, et je pensais que c'était exclusivement dû à tes loisirs de baby-sitter! Désolé de lire qu'il y a eu autre chose... Et content de te savoir à nouveau sur pattes, même si j'imagine que la démarche n'est pas encore très assurée.

    Finalement, pour un tel feuillage, ne peut-on se contenter de colchiques?

    C'est une boutade! Le colchique est fugace et n'a pas cette prestance, juste un vague air de ressemblance (autant que l'eremurus, d'ailleurs). Je les admire chez les autres, ces vérâtres, n'ayant pas la place pour les cultiver. Peut-être un jour, ailleurs...

    Bonne fin d'été!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne année, cher Laurent! Pardonne ce silence, mais je ne peux pas rester assise devant l'ordi... et ça risque de durer, hélas... Bises de l'an nouveau!

      Supprimer
  10. Je viens de découvrir que tu est revenue ( comme Mathilde ... cherche pas c'est mon côté Brel qui me ...revient ...;-)) ) sur la blogosphère. Un réel plaisir de te lire !
    Je dois t'avouer que Ta vérâtre qui a un nom à faire peur et de plus porte le poison en elle comme la belle-mère de Cendrillon, ne me tente pas mais j'adore tes histoires.
    Bisous et attention aux cabrioles !
    MC

    RépondreSupprimer
  11. Nous attendons avec impatience la suite de tes histoires, aurais-tu encore fait des cabrioles ?
    Bisous
    MC

    RépondreSupprimer
  12. Dans son livre "Plantations, nouvelles perspectives", Piet Oudolf précise une longévité remarquable pour le veratrum (et ses différentes espèces), et un intérêt structural entre 3 et 9 mois (fleurs, tiges porte-graines)

    RépondreSupprimer
  13. Tu boudes toujours chère Zéphirine, tes histoires tarabiscotées me manquent !!!
    Bonne fin d'année
    Bisous
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, bien sûr, je "boude". Tu m'as percée à jour. Comme je ne peux pas rester assise plus de quelques minutes, que je ne peux pas jardiner et que je n'ai pas grand chose à photographier en restant debout, je "boude". Que puis-je faire d'autre?... :o(( bonne année à toi aussi.

      Supprimer
  14. Amitiés et tous mes voeux de rétablissement (ou du moins de "on fait avec" supportable)

    Captain Fred

    RépondreSupprimer
  15. Dis toi bien que même si tu ne nous émerveilles plus ( pour l'instant) je pense régulièrement à toi chère Zeph! bises glaciales de l'Est.

    RépondreSupprimer