jeudi 9 juin 2016

Les bons chausseurs "tendance" pour rosiers

Il faut bien le reconnaître: les rosiers ont de vilains pieds, pas toujours faciles à dissimuler.
Les boutiques spécialisées classiques (marques Nepeta, talons hauts mais vite avachis, et Geranium, bleus, rouges, voire roses et même blancs, élégants mais bateaux ) finissent par lasser, au bout d'un moment, je trouve.
Il est temps de réfléchir à diversifier leur placard à chaussures.
Voici quelques exemples moins courants, que j'ai dénichés pour vous en solde ou sur Internet!
Je me suis cantonnée aux souliers bas, même si j'adore (ou plutôt "adorais") les talons-aiguille! Je trouve que les souliers trop hauts ne vont pas si bien que ça aux rosiers: affublés de grosses bottes fourrées trop larges, ils forment une masse indistincte pas toujours très raffinée à mes yeux. Un petit soulier délicat, par contre, ça c'est la classe. ;o)

- le blanc, indémodable.
Une petite spirée naine de bonne tenue: Spiraea decumbens ssp. decumbens.

Rustique en diable, pas plus de 30 cm de haut, et fleurit (un bon mois) en même temps que les rosiers justement.
Le reste du temps? Un joli feuillage rond, vert clair, façon ancolie.
Ne laisse quasiment pas passer les mauvaises herbes (sauf les genres saute-ruisseau: boutons d'or et potentille rampante, hélas).
Drageonne un peu, s'étale, je dirais plutôt. Très raisonnablement.
Juste ce qu'il faut pour offrir des schlouks aux copines, facile à limiter si besoin (je n'ai pas eu à le faire en 9 ans), ne nécessite jamais d'intervention drastique.
C'est quand même mieux de lui couper ses fleurs fanées après floraison, un rien tristounes je l'admets. Un bon coup de taille-haie suffit, d'ailleurs, pas besoin de faire dans la dentelle malgré son petit nom (Spirée "White Lace" ou Dentelle Blanche) selon les anglophones).
Par contre, attention! Exigez bien la sous-marque "decumbens ssp. decumbens"! Elle a les talons moins hauts, donc plus confortables La marque de base, "decumbens" tout court, peut monter à 80cm je crois!

- du jaune, pour changer? Hypericum olympicum var. citrinum
Eh oui, pas de Géranium ni de Nepeta jaune (sauf govaniana, une chochotte de première qui refuse de s'acclimater chez moi).

Alors de petits souliers jaune citron bien frais, ça vous dit? Très tendance!
Excellent associé à un rosier à la belle robe pourpre, par exemple.
Un petit coussin hémisphérique de 20 cm de haut, couvert de fleurs en ce moment, et qui refleurit quelque peu l'été si on lui fait une bonne coupe après la floraison principale
Là encore, pas besoin de faire dans le chichiteux, à ratiboiser un peu comme les Iberis, redonner une forme c'est tout!
S'étale aussi, mais sous forme de coussin très régulier.
Au bout de 8 ans, la touffe d'origine fait 40 cm de diamètre ici.
Mais quelle floraison, en Juin! On ne voit plus le feuillage (bleu-vert façon glacier)!
Même les bestioles ont du mal à se frayer un chemin au milieu de cette forêt d'étamines géantes!
Ah, si. Comme tous les cuirs fins, il n'aime pas trop qu'on le fasse marcher dans l'eau trop longtemps!
A mettre plutôt au sec, voyez!

- du rose pâle, ou de la légèreté en boule : Gypsophila repens 'Rosa Schönheit'
Encore un soulier pour terrain plutôt sec: le gypsophile rampant.


Celui-là n'a rien de la chochoterie de son grand frère, le fameux 'Bristol Fairy' qui s'abouse comme une grande folle au moindre vent.
Lui forme un  dôme qui culmine à 40 cm en étirant gracieusement ses doigts de pied en éventail (environ 60 cm de diamètre l'été), et fleurit de mai à septembre, voire plus.
Ici je l'ai associé à une lavande, oui, mais avec des talons d'une hauteur assortie: Lavendula 'Folgate'
On connait la lavande naine foncée 'Munstead', presque violette. Mais on connait moins bien la douce 'Folgate' ("Embrassons-nous, Folgate!", comme dirait Labiche... ;o))...).
Une autre lavande "vraie" donc, très parfumée, en joli coussin qui culmine à 40 cm de haut, chez moi, en fleurs. Plutôt 15 à 20 cm une fois tondue. Le mélange des deux est ravissant, avec ces petits épis mauves qui pointent à travers la douceur sucrée du gypsophile.
Eh, on superpose bien les chaussettes, pourquoi pas les chaussures? ;o))

- un ravissant petit soulier  bleu-violet bien foncé: Salvia nemorosa 'Marcus'
Pour rosiers jaunes ou pastels, et même pour les pourpres ou les orangés si vous aimez les contrastes à la Helen Dillon.


C'est la plus petite pointure chez les nemorosa. Je les aime aussi beaucoup en "grandes pompes", d'ailleurs! Surtout la blanche 'Schneehuegel' (qui fleurit sans discontinuer et sans intervention jusqu'aux gelées, ici. Mais 60cm de hauteur, effet "bottines fourrées" garanti...).

Aussi pour les petons délicats, les 30 cm de haut de 'Marcus' font juste la bonne pointure. Il faut en prévoir pour deux ou trois pieds, d'ailleurs, car elle n'est pas plus large que haute.
Mais quelle belle couleur!
Mieux vaut la ratiboiser après la 1ère floraison, si vous voulez qu'elle refleurisse, par contre.
La mienne va déménager, car je trouve qu'elle sera bien plus belle au pied du merveilleusement parfumé 'Jude l'Obscur' qu'au pied de 'Gruss an Aachen', trop pâlot pour elle.
Au fait... vous avez déjà fait des boutures de Salvia nemorosa?
Pourriez-vous me dire quand et comment? Il faut dire que je commence à sentir ma crise de "bouturite" annuelle qui me démange. Un 9 Juin! Ca promet pour Juillet-Août! ;o))

Voilà! J'en ai encore d'autres, des jolies chaussures à rosiers, mais il faut bien que j'en garde quelques unes dans mon placard à malice, pour d'autres articles! ;o)
Et surtout, je compte sur vous pour me donner d'autres idées!
Ballerines, tongues (ou plutôt "gougounes" comme on dit au Québec! ;o))...) trotteurs, mocassins, comme vous voudrez! ;o)
Tenez: je viens de m'acheter un ravissant petit polyantha nommé 'Rosiériste Pajotin Chédanne' :(http://www.roses-anciennes-eve.com/epages/rosesanciennes.sf/fr_FR/?ObjectPath=/Shops/RAAE/Products/1197&ViewAction=ViewProductDetailImage&bla=2),
Lie de vin avec de petites mèches blanches. Histoire de réveiller une plate-bande encore trop pastel (une manie!). Pas très haut (60 à 80 cm m'a t-on dit). Il lui faut donc de tout petits chaussons!!!!
Et je suis si peu habitée aux couleurs fortes! Comment le chausser autrement qu'avec un Geranium vivace rose clair et rase-moquette, à votre avis???
Soyez compatissants, venez à ma rescousse!!! ;o)

lundi 6 juin 2016

Les boules décoratives pour jardin, vous aimez? (Allium cyrilli)

Non, non, rassurez-vous, je ne vais pas vous "planter" sous le nez ces grands piquets de ferraille surmontés de boules de verre irisées de toutes les couleurs, qui font (ou faisaient en tous cas) fureur dans certains jardins de Flandres ou d'Allemagne.
Allium 'Mount Everest'
Euh... pas trop ma "Tasse Tee" ni ma "Bierglas" ces boules là! ;o)
Mais bon... ça ressemble un petit peu, quand même!
Origines du Sud-Ouest obligent, j'ai un faible pour l'ail... et les aulx!
Mais pas forcément les grosses boules.
Il y a quelques années, j'ai eu l'idée saugrenue, par exemple, d'implanter quelques bulbes d'un très gros ail blanc bien boulifère, appelé 'Mount Everest', dans un massif du jardin.
Ah, ils sont spectaculaires, certes! On les voit de loin!
Allium nigrum
Sauf que....à chaque fois que je les regarde, de loin justement, j'ai immanquablement l'impression d'avoir laissé monter à graines quelques monstrueux pissenlits géants, et j'ai le sécateur qui me démange! ;o))
Les grosses boules, décidément... non.
Mais...les cornets de glace, par contre... Oui, je sais, avec ce déluge qui nous tombe sur la tête depuis quelques semaines, les cornets de glace, ce n'est pas vraiment d'actualité. Mais vous avez de l'imagination, je le sais. Alors imaginez un mois de Juin "normal" , vous voulez bien? (en supposant que ça existe encore...)
Les "cornets de glace", disé-je. Des demi-boules surmontant un "cornet" de tiges disposées en éventail conique. Ça par contre, j'aime bien.
J'avais d'ailleurs été séduite par la version blanche, bien connue, alias Allium nigrum le mal nommé. J'en ai même mis à plusieurs endroits du jardin. D'ailleurs, pour ceux que cela intéresse, je signale qu'il est parfaitement à l'aise à mi-ombre, voire à l'ombre lumineuse, celui-là. Ca peut servir... ;o)
L'automne dernier, au cours de l'une de ces fêtes des plantes tentatrices en diable, je tombe donc en arrêt, langue pendante, devant l'image de ce que je pris alors pour un Allium nigrum... rose!
Même effet de "cornet de glace", mais d'un rose pâle ir-ré-sis-ti-ble pour une pastellomane dans mon genre.
Justement, mon petit Planteur de Brigaudière préféré me regardait faire avec son petit sourire en coin malicieux.
L'étiquette disait "Allium cyrilli".
Méfiance, méfiance...D'abord, certains aulx peuvent se révéler de vrais plaies (genre Allium sphaerocephalon, qui envahit certains coins du jardin depuis des années).
Et puis, sur l'étiquette, pas d'indication de hauteur de tige ni de diamètre du cornet de glace en question.
Renseignements pris auprès du malicieux pépiniériste déjà nommé, j'appris que cet ail-là se comportait effectivement comme un Allium nigrum rose.
Pas envahissant pour 2 sous, lent à multiplier, même. Hauteur "dans les 50-60 cm", diamètre 6 ou 7 cm.
Rustique? Oh oui! On le trouve de la Turquie à L'Italie, et même jusque dans le Vaucluse, chez nous!  Intéressant, non?
Sauf que. Cette année, bien sûr, entre  l'arrosage hyper-intensif de Dame Nature et le fait qu'ils ont été engraissés comme des oies avant d'être mis en vente, ils s'échelonnent entre le 80 et un bon 95 (et je ne parle pas de sous-vêtements, j'espère que c'est bien clair pour tout le monde! ;o))..), en fait de hauteur. Sera-ce le cas les années suivantes? A voir...
Mais quand même.... je les adore! J'aime bien cet échelonnement de hauteurs, même. Ça leur confère une certaine élégance, en plus de donner cet effet de verticalité que j'aime bien dans mes massifs tout en rondeurs, souvent.
Ne vous fiez pas à leur pâleur sur les photos prises d'un peu loin: ça manque de soleil par ici aussi, et les photos sont plus pâles que la réalité. Ils sont bien roses, mes cornets de glace, juré!
Même que, si d'aventure j'en retrouvais quelques-uns à l'automne, je crois bien que je m'en remettrais bien une petite dose... ou deux!
Avec une Mme Isaac Pereire ou un beau Charles de Mills, par exemple, tiens, ça pourrait le faire! Non?
J'ai peut-être des goûts douteux, mais les roses à l'ail, moi, ça me plait beaucoup... ;o)