samedi 28 octobre 2017

Que pensez-vous des bruyeroides? (Aster ericoides)

Pendant une ou deux semaines, chaque année, à l'automne, je me fais un film.
'Schneegitter'
Le décor: un bout de jardin ensoleillé constitué d'une terre bien argileuse et bien calcaire. Tout sauf une terre ombragée et acide, quoi.
Sauf que ma "caméra" intérieure, elle, ne voit qu'une chose: une magnifique bruyère arborescente.
Près de 2m de diamètre, un bon mètre de hauteur, blanche, un peu alanguie mais d'une élégance rare...
Franchement, l'illusion est (presque) parfaite, non? ;o))
Je ne m'en lasse pas.
'Schneegitter'
Faut dire que les bruyères, chez moi.... C'est bien simple, j'ai le choix entre Erica x darleyensis, Erica x darleyensis et Erica x darleyensis.
Même les Erica carnea se font seppuku, ici. Et je ne vous parle même pas des callunes, ces chochottes à trois sous  qui, même pas plantées, s'évanouissent déjà d'horreur dans leur pot rien qu'à voir ou à sentir la terre calcaire de mon jardin!
'Schneegeitter'
Alors une bruyère arborescente? Même pas en rêve! Non seulement elles sont allergiques au calcaire elles aussi, mais ce sont des grandes frileuses pour couronner le tout!
N'empêche. Pendant une à deux semaines, je profite à pleines mirettes de mon illusion d'optique! ;o)
Eh oui, ce n'est "qu" un Aster.
Un aster "bruyeroïde" , alias Aster ericoides.
Prostate form 'Snow Flurry'
Quoique.
Je refuse d'entrer dans les polémiques botaniques, c'est lassant, à  la fin.
Alors je vous livre, en vrac, une pleine brassée de noms, et vous pourrez choisir celui qui vous plait le plus!
Aster ericoïdes, donc.
Aster pilosum var. ericoides.
Aster pringlei.
Prostate form 'Snow Flurry'
Aster ericoides var. pringlei.
Aster pilosum var. pringlei.
Ou Symhyotrichum de l'un ou l'autre tonneau. Et j'en passe! A vot'bon coeur! ;o))
Ce qui est sûr, c'est que ce sont des américains du nord.
Des asters? Ahhh bon!!! Me direz-vous. On pourrait croire, du coup, comme l'affirment sans vergogne la majorité des sites de vente, que ce sont des plantes de culture hyper-facile!
Eh bien, je ne suis pas d'accord, cette fois. Ce ne sont pas les asters les plus faciles à cultiver, de mon point de vue.
Il leur faut du soleil, ça, on s'en doute.
'Dan Zinger'
Une terre pas trop pauvre, et pas trop sèche pour qu'ils soient au mieux, même s'ils sont assez tolérants.
Ils ne souffrent pas d'oïdium, un bon point pour eux!
Ils ont rarement besoin d'être tuteurés, en plus. Au pire, on les pince une ou deux fois au printemps, et encore...
En tous cas, pour les implanter, ça se passe généralement bien.
'Dan Zinger'
Mais pour les conserver longtemps, ça, c'est une autre affaire.
Mis à part le beau blanc à effet de bruyère en haut de l'article (Aster 'Schneegitter'), qui s'est  largement étalé et reste bien vigoureux depuis d'une dizaine d'années, j'ai eu bien plus de mal avec les autres.
Eux, il faut vraiment les nourrir, ou les déplanter pour renouveler ou amender leur terre. Sinon, pfft...N'a plus.  Les autres variétés d'asters, ici, ne posent pas ce problème.
'Pink Star'
Le bon côté, c'est qu'ils n’envahissent pas le jardin.
Le moins bon, c'est qu'il faut les surveiller pour qu'ils ne disparaissent pas.
Le "pire", pour moi, c'est le petit nain de la famille. Aster ericoides var prostate form 'Snow Flurry'.
'Cyrille'
Le rampant de la bande. Blanc, et 20 cm de  haut. Il s'était montré magnifique dans mon précédent jardin, protégé et à la terre bien drainante (les photos en sont de mélancoliques souvenirs...snif....).
Ici, dans l'argile lourde et humide? Pfff! Trois essais dans des endroits différents, trois échecs cuisants. Disparus au premier hiver. Il lui faut vraiment une terre hyper drainante, et surtout pas d'humidité stagnante. Croyez moi!
Le plus sympa de la famille? Pour moi, c'est 'Dan Zinger'. Une couleur vibrante, un port de roi sans intervention aucune (pas plus de 60cm de hauteur chez moi), et il fleurit un peu plus tard que la majorité de mes asters, et dure plus longtemps (il est encore en pleine bourre en ce moment, alors que j'ai commencé à nettoyer la plupart des classiques Novae-machin, pour éviter les semis).
Le "plussebeau", côté couleur? Ah... Mis  à part le beau Dan Zinger, pour moi, c'est sans conteste 'Blue Wonder'. Un bleu de chez Bleu. Aussi ravissant que... disparu au bout de 2 ans, hélas.
'Blue Wonder'
Faudra que je le retrouve. Mais je l'aurai, un jour, je l'aurai! ;o))
Et puis,  il y a les pastels de la famille:
En rose doux, 'Pink Star' est une valeur assez sûre.
En plus pâle encore, j'adore aussi le beau 'Cyrille', tout en camaieu layette certes, mais attendrissant en diable!
'Blue Butterfly'
En bleu pâle tirant sur le lavande, je vous recommande 'Blue Butterfly'.
Absolument craquant en compagnie d'un aster violet plus soutenu, par exemple.
Et toujours aussi peu malade.
Il est toujours là, au jardin, mais il a tellement maigri qu'il faudrait que je l'envoie en cure quelque part ailleurs dans le jardin.

Cependant, parmi toutes ces beautés bruyéroides, je dois dire que seul le beau et grand 'Schneegitter' du début me donne vraiment l'illusion d'être une bruyère.
'Blue Butterfly' et un aster N.A. violet
Déjà, une bruyère bleue, fut-elle arborescente, ça se saurait! ;o))...
Mais même le nouveau cousin de la famille, le célèbre 'Monte Cassino', blanc lui aussi bien sûr, en version "simple" ou "double", ne fait pas cet effet. Il est nettement plus raide que Schneegitter, c'est peut-être pour ça?
Monte Cassino, ici, c'est mon "gyspsophile d'automne". Rien de tel que quelques-unes de ses tiges pour alléger, brouillardiser, "vaporeusiser" le plus raide des bouquets de jardin!
'Monte Cassino' (simple)
Il n'y a pas longtemps qu'il a rejoint la famille des bruyéroides... son petit nom classique était Aster pringlei 'Monte Cassino'...
Simple ou double, ils auraient aussi bien besoin de partir en cure, chez moi: ils sont devenus tout maigrichons, l'ombre d'eux-même!
Mais il faut dire qu'ils sont là depuis plus de dix ans.
J'ai été obligée de fouiller mes archives, pour vous montrer  toutes ces beautés du temps de leur splendeur!
Il y a même, dans la famille, un aster...doré!
Un aster jaune, mis à part l'OGM du coin (le Solidaster), ce n'est pas courant!
Il est blanc, en fait, mais comme il a le cœur gros (pauvre petit! Une peine de cœur, peut-être? ;o))...), vu de loin, il parait vraiment doré!
'Monte Cassino' double
Il a été le plus fulgurant, ici... ramené de Belgique, planté illico...il n'a pas reparu l'année suivante, hélas.... je lui avais pourtant choisi l'un des endroits les moins humides du jardin...
Il n's'appelait pas 'Stewba-all', c'était un aster blanc.... il était mon ido-ole, et ... pardon, je dérape... (c'est pour essayer de faire pleuvoir!)
Pauvre 'Golden Spray'. R.I.P....
'Golden Spray'
Bon. Je pense que  j'ai fait le tour... Quand je vous dis que j'aime beaucoup  les bruyéroides, vous pouvez me croire!
Il y en a d'autres, bien sûr, mais au niveau de la gamme de couleur, je crois que je vous ai montré à peu près tout.
Récapitulons.
Ils sont tous très beaux, et pas malades.
Peu de besoins en tuteurages et autres séances de pince-tiges, aussi.
Pour l'effet "bruyérisant", s'adresser à 'Schneegitter' de préférence.
Pour la bonne tenue et la durée, je vote 'Dan Zinger'.
Pour les couleurs vibrantes, 'Dan Zinger' toujours, et 'Blue Wonder'.
Pour les bouquets, tous sont très bien, mais Monte Casssino est le plus aérien.
Mais.
Globalement, ils ne durent pas très longtemps, chez moi, à moins de les déplacer, ou de les diviser, ou peut-être de mieux les nourrir? Je ne sais pas.
Et c'est pour ça que je vous pose sincèrement la question:
Que pensez-vous des bruyéroides???
Et en attendant le plaisir de vous lire, je vais aller faire mon petit tour de jardin, en  pensant très fort à vous tous! Beau et bon week-end à chacun! ;o)
'Monte Cassino' double

26 commentaires:

  1. hello,
    Comme c'est bon de te retrouver! tiens je t'envoie une grosse bise.
    Alors les éricoïdes... j'ai Pink Star que j'aime bien et c'est tout.je vais noter Dan Zinger, j'aime bien les couleurs gais à l'automne! j'en ai marre de tous ces bleus violacés un peu tristouses... je pense un jour me laisser tenter par Monte Cassino. Ma seule hantise , c'est les coureurs ! on m'en avait donné un blanc genre petites fleurs, charmant pour les bouquets, j'a du l'arracher dès la deuxième année! Et j'ai sagement mis le bel Enzo Murasaki en pot comme tu me l'avais conseillé.
    J'ai une terre argileuse, pas trop calcaire, qui plait beaucoup aux asters je crois.
    bises
    Dany

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour la bise, Dany! Elle a résonné dans toute la maison! ;o)
      Et ton 'Pink Star', tu l'as depuis plusieurs années? Ça m'intéresse de savoir comment il se comporte chez toi. Ici il a effectivement duré plus longtemps que d'autres ericoides, mais il a fini par décliner aussi...
      Mis à part Schneegitter, avec les autres, je crois que tu risques plus l'évanescence que l'envahissement!
      Si tu veux, au printemps, je pourrai t'envoyer un schlouk du beau 'Dan Zinger' (après tout, Dan est le diminutif de Danny, non? ;o))...)
      Bises étoilées!

      Supprimer
    2. Oui, j'ai le Pink Star depuis très longtemps, plus de 10 ans je crois....
      Il est un peu coincé entre 2 rosiers et un abelia, il doit profiter de l'engrais mis aux rosiers!!! ça m'étonnerait pas de lui!!!
      Ma terre est argileuse (mais pas calcaire), donc bien mouillée en hiver mais bien sèche béton en été!!! et je ne suis pas une fan du tuyau! ya que les petits jeunots qui y ont droit! sauf canicule.
      Je suis très contente des lateriflorus, je viens de planter Coombe Fishacre , en 2 ans, il est devenu un véritable arbuste.
      Ta proposition de schlouk me séduit beaucoup, d'autant que je ne l'ai pad trouvé sur des pépiniéristes sur le net...alors on revoit ça avec plaisir!
      Je pense à toi lorsque mon hypericum citrinum soleil pâle fleurit, et il a un peu perdu la boussole, j'ai eu une fleur la semaine dernière!
      Bon je sais ,je suis trop bavarde!!!
      grosses bises

      Supprimer
    3. Achhhh... les laterifolius non plus, ne durent pas très longtemps ici, disons quelques années (4 ou 5)! Sauf 'Chloe', qui est toujours là au bout de 12 ans. Pas spectaculaire, mais elle vivote sans trop se plaindre, c'est déjà bien! Du coup, tiens, j'essaierai peut-être Coombe Fishacre, qui sait?
      Bonnes Bises et Bon Dimanche (sous une bonne vraie pluie, ici...enfin!!!!!) , Dany!;o)

      Supprimer
  2. C'est à s'y méprendre ta première photo ! Je me disais bien que des bruyères arborescentes chez toi, cela me semblait curieux, je flairais donc la ruse ;)
    Pour le 'Prostate Forme', je l'avais planté, et il n'a pas du survivre longtemps. Peut-être à réessayer prés de la terrasse du nouveau jardin (quoique, la terre est bien argileuse...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et "de visu", l'illusion est encore plus forte, Tom: avec le mouvement synchronisé des tiges au moindre souffle d'air, c'est féérique!
      Ah. Prostate form. Bon courage pour le 2eme essai, mais j'ai bien peur que tu ne vives la même (mauvaise) expérience que moi... Tiens-moi au courant, si tu veux bien?

      Supprimer
    2. Si j'en trouve un godet j'essayerai à l'occasion !
      Pour le "prostate form" (c'était bien "Snow Flurry" je crois), j'ai vu des photos et on les voit dans une rocaille, je pense que c'est ce qui lui convient mieux. Ou alors en pot.

      Supprimer
  3. ho et bien je me suis laissée berner par ce superbe aster qui se prenait pour une bruyère (une belle idée de conte ça !) !!! c'est drôle car il y a une quinzaine je suis tombée sur une image de monte cassino (simple) et je l'ai passé en commande presque aussitôt (idem pour le bel Ezo !), c'était la première fois que je le voyais et depuis, je n'arrête pas de tomber sur lui !! ha ces asters, je t'avoue que je les adore mais que je m'y perd dans tous ces noms alors merci pour le petit raccourci de la fin car même si je me suis comme d'habitude follement amusée à te lire tu m'avais perdue en route quand à leur dénomination !!! des bises à ma conteuse préférée ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai compris, Nathalie! Toi qui aimes tant les envahisseurs, tu es tombée amoureuse de Schneegitter! Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde, mais dans celle d'une serial-schloukeuse! ;o))
      Tu n'as aucun Aster ericoides pour l'instant, dans ton beau jardin? Dommage, j'espérais beaucoup de ton retour d'expérience sur eux...
      Au fait, as-tu finalement eu un peu d'eau-du-ciel, récemment?
      Grosses bises chère Belette!

      Supprimer
  4. Je vais revenir potasser le sujet !
    Cet article me rassure, je croyais que leur non-survie venait de mes piètres compétences, ouf !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah. Ca semble se confirmer, nous ne sommes pas les seules, Catherine.
      Mon ami Gigi, qui a un micro-garden fait de cacao-van-Houten en guise de terre (tellement il l'a amendée, nettoyée, tamisée et tout et tout...) m'a avoué hier qu'il n'arrivait pas à les garder non plus. Alors si même Gigi n'y arrive pas, qui sommes nous pour tenter de conserver ces beaux diables de bruyéroides??? ;o(
      Ce n'est pas encourageant tout ça.... J'ai l'impression qu'il va falloir les considérer comme des comètes de jardin: magnifiques, mais qui ne font que passer.... quant à savoir s'ils reviennent tous les 76 ans, comme la comète de Halley, euh... je ne pense pas être là pour le vérifier! ;o)))
      N'empêche, les pépiniéristes se gardent bien de nous prévenir! Et je n'ai encore trouvé aucune mise en garde à leur sujet, au cours de mes lectures livresques ou "internesques"... c'est bizarre, tout de même!
      J'aimerais bien savoir s'ils sont aussi éphémères dans leur pays d'origine... Se ressèment-ils, alors? Je n'en ai jamais trouvé de bébés, au contraire des Novae angliae ou des laevis...
      Alors il faudrait les bouturer tous les ans ou tous les deux ans, peut-être? Je n'ai pas forcément ce genre de patience...
      Merci en tous cas pour cet aveu... qui me rassure aussi! ;o))

      Supprimer
  5. Oui oui moi aussi je n'ai fait que lire ton post mais j'y reviendrai! Je savais pas pour le bel Ezo... et maintenant j'ai plus qu'à tout déterrer et je le faire migrer dans un coin inaccessible où il pourra s'exprimer! là il déborde...c'est un comble car il est planté au bord du bassin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, Tène, faut se méfier: les pirates ont parfois une belle gueule (souvent, même, au jardin! ;o))...) Bises et re-bises, moussaillon!

      Supprimer
  6. Bon , ben j'ai bien regardé tout ça ............je les aime tous tous tous ! Ce sont, en ce moment, les seules fleurs qui ensoleillent mon jardin ( mon jardin sous les feuilles ) Et il y a chez moi des asters de chez toi ,bien sûr ! Mais j'en ai 2 qu'il faudra que je te prête ;) , nan , que je te donne ;)
    Bisous ma douce
    Wap-sous-les-feuilles-aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waaa... ça sent le trafic de schlouks à plein nez, c't'affaire! ;o))
      Tu connais leurs noms, à ces deux beautés tourangelles?
      Bisous pleins d'étoiles pour ma Wapp!

      Supprimer
  7. 'Ester', disparute : 'Pink Star', évanouite ; 'Golden Spray', fondu ; 'Erlkönig', envolé ... Ne me reste que ... 'Schneegitter', TON schlouk + tous ceux que j'en ai faits. Il fait mon bonheur et celui de nombreuses jardinières à qui je l'ai distribué. J'en apporte toujours un pot lors des bourses d'automne et je peux te dire qu'il est très apprécié et beaucoup commenté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé ben dis donc... tu ne fais que renforcer mes soupçons, ma belle Lorraine!
      Je ne m'attendais vraiment pas à une telle confirmation générale! Je pensais que ma terre argileuse , humide et froide, était responsable de ces évaporations répétées. Mais nous sommes trop nombreux, avec des jardins trop différents, pour que ce ne soit que ça.
      J'ai l'impression qu'on a révélé, à nous tous, un secret bien gardé:
      Mis à part notre Schneegitter (et j'ajouterais bien Dan Zinger), les ericoides sont de courte, voire de très courte durée de vie !
      Sauf terrain d'exception, sûrement... Le fameux FMBD (frais mais bien drainé) dont on rêve tous, mais qui est l'Arlésienne des jardiniers! ;o))
      Continue à distribuer Schneegitter tant que tu veux, ma douce: ça vaut la peine, de faire connaître les belles et bonnes plantes!
      Faudra aussi que je te passe Dan Zinger (à Schopp au printemps, peut-être? Fais m'y penser!) pour voir s'il est aussi prometteur chez toi que chez moi!
      Quel dommage, en tous cas: ils ont tant de qualités par ailleurs: bonne tenue, légèreté, durée de floraison aussi, et non-envahissants... ahhh, le monde est mal foutu, ma bonne dame! ;o))
      Merci pour cette confirmation, et grosses bises affectueuses!

      Supprimer
  8. Est-ce que je vais arriver à enfin mettre un commentaire ? �� Depuis que je suis sur tablette je galère...si celui-ci apparaît, je t'écris plus longuement ! Bises de ta Soeur-née-après-toi

    RépondreSupprimer
  9. Ouiîiiiiiiiiiii....ça marche ! Trop contente la Chatou ....j'ai toujours dans le jardin ton schlouk d'aster ageroides Blanc simple (Monte Cassino ?) installé dans un endroit difficile,il résiste vaillamment o))) encore merci à la sérial-schloukeuse .....une montagne de bisous pour le retard accumulé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yesss::: Te revoilà! J'ai bien pensé à toi aussi, hier! ;o) Je t'envoie à mon tour une large vallée de bises bien mouillées! ;o))

      Supprimer
  10. Une bien jolie sélection de ces merveilleux asters que vous nous proposez là. Les asters ericoides, j'en suis fan et ils réussissent bien dans ma terre aride. Mes préférés sont Pink Star et Monte Cassino, un peu moins beaux cette année à cause de l'interminable sécheresse. Blue Wonder, superbe, me tente aussi. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben voilà. Une terre aride, ça doit être ça qu'ils attendent. J'avons point ça en magasin, hélas!!!! ;o)
      JPA, JPA.... j'ai connu un jardinier qui portait ces initiales! Mais bon, ce n'est peut-être qu'une coïncidence? Il a disparu des écrans depuis plusieurs années, le "mien"... spécialiste des marcottes....son humour était aussi redoutable que ses petits billets satiriques! ;o))
      Donc bonjour et bienvenue à toi, JPA, que tu soies le même ou pas!!! ;o)

      Supprimer
  11. Sinon, même si ce n'est pas un ericoides, un qui a (de loin) un petit coté bruyèrant aussi je trouve, c'est le 'Lady in Black'. Il est assez facile à faire pousser celui-là non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est déjà moins évanescent que les ericoides, mais ce n'est pas encore ça non plus, ici (4 ou 5 ans). Sauf 'Chloe', comme je le disais à Dany plus haut.
      Je ne les trouve pas aussi bruyérisants que mes bruyéroides, en tous cas pas autant que 'Schneegitter'!
      Ce que je leur reproche le plus (mais ils n'y sont pour rien, les pauvrets!), c'est cette avalanche de noms (horizontalis, Lady in Black, Prince et Cie, et même Chloe) qui correspondent à des plantes que je suis incapable de différencier entre elles....les différences doivent être bien légères, ou je n'ai pas les mirettes qui vont bien pour les voir, sûrement!
      Chloe est un peu plus rosée que les autres, je trouve. Et encore.... Pour moi, ça sent le(mauvais) marketing, c't'affaire!
      Comme entre le basique Aster divaricatus et le 'Tradescant'... je ne vois aucune différence!!! Qu'en penses-tu?

      Supprimer
    2. (J'avais fait une réponse mais je crois qu'elle n'est pas passée ?)

      Je disais que malheureusement, je ne suis pas assez connaisseur pour pouvoir te répondre :/
      De ce que j'avais toujours cru, 'Lady in Black' était plus foncé que 'Horizontales', mais apparemment pas forcément... 'Chloe' a l'air plus clair oui, et de ce que j'avais lu sa particularité était d'avoir des fleurs beaucoup plus grandes ?
      Après, comme me disait Maurice il y a longtemps, il faut en plus être sur que celui que l'on achète est bien celui sous lequel on nous le vend !
      A vrai dire le seul que j'avais planté dans l'ancien jardin venait... De chez toi ! ;)

      Supprimer
  12. Je n'avais pas vu que tu avais publié alors j'arrive avec quelque retard pour donner mon sentiment sur ces belles ericoïdes, comme chez toi 'schneegitter est magnifique et prolifique et j'ai quelques ericoides assez beau... mais pas flamboyants et j'en suis à mon quatrième achat de snow flurry, je ne les vois jamais fleurir, ils disparaissent avant... mais je suis têtue et cette fois je l'ai planté dans ma rocaille et j'espère que ...sinon j'abandonnerais !
    Une cliente me voyant l'acheter m'a affirmée l'avoir en pot et il est magnifique !!!
    Ce serait donc la solution...
    Monte Cassino est très beau dans la terre sèche ( remblai) de l'avant, rien d'autre ne pousse à cet endroit !
    Bises de Picardie
    MC

    RépondreSupprimer