lundi 26 février 2018

De la véritable utilité des perce-neige... (Galanthus)

Au fil de mes plus récents articles... j'ai cru noter comme un petit air indulgent, voire compatissant, chez un certain nombre d'entre vous..
Du style "Collectionner les perce-neige? Drôle d'idée, surtout à ce prix-là, mais bon..."
Sous entendu: "Il faut de tout pour faire un monde, ma pôv'dame..Au moins, ils ne font de mal à  personne, ces doux-dingues-là!"

En fait, on  ne vous a probablement pas tout dit.
Vous croyez encore que c'est par amour des clochettes que tous ces braves grands-bretons s'arrachent à prix d'or les dernières nouveautés? Que nenni!!!
La vérité vraie, c'est que les perce-neige servent avant tout à faire régner l'ordre et la discipline au jardin, pendant au moins 2 mois.
(J'en conclus d'ailleurs que les jardins anglais sont nettement plus désordonnés que les vôtres!)
Car c'est pour ça, oui, uniquement pour ça! .. que les perce-neige arborent, sous leurs jupons blancs, tout un éventail de panneaux de signalisation ex-trê-me-ment pratiques!
Vous  ne me croyez pas? Jugez plutôt sur quelques exemples!





- Vous avez un petit ruisseau dans votre jardin, et peur que votre chien se mouille les pattes l'hiver? (et accessoirement, vienne ruiner votre beau tapis persan en rentrant?). Vous avez donc naturellement installé un petit pont en dos d'âne sur le ruisseau, pour éviter la catastrophe. Mais comment signaler à votre ami à 4 pattes le chemin qu'il doit emprunter???
Facile...vous plantez de loin en loin, une série de Galanthus 'Anglesey Abbey' pour baliser la piste.... et le tour est joué!!!











- vous souhaitez faciliter la vie des premiers insectes pollinisateurs, en leur montrant les meilleures cachettes-à-nectar? Tracez-leur donc une piste d’atterrissage qui indique nettement la direction à suivre avec ce cher 'Trumps'! Une forme en "V" pour signaler "par ici, la bonne soupe!", et un faux air de trace de freinage d'urgence pour qu'ils n’oublient pas de réduire les gaz avant d’atterrir!











- Des visiteurs sont annoncés au jardin? Message d'accueil discret indispensable près de l'entrée, bien évidemement!
Et quoi de mieux qu'un petit 'Alison Hilary', par exemple, pour leur dire avec élégance:
 "Entrez, c'est tout vert!"












- le chat du voisin vient un peu trop facilement faire sa petite affaire dans un coin de votre jardin, et déterre vos crocus au passage?
Là, deux possibilités selon la gravité des dégâts:
1) la version "oeil de Moscou" (message: fais gaffe, sale matou, je te surveille), façon Atkinsii














2) Si la version 1) ne suffit pas, je recommande la version 'Grumpy' ou 'Ailwyn'...
Il ne lui manque que la casquette, au gendarme vert, mais par contre, la face avenante et le regard bienveillant sont pas mal imités, vous  ne trouvez pas?














- les sangliers (ou les chevreuils) ont pris l'habitude de traverser votre jardin en laissant des traces bien enfoncées dans la terre meuble, ce qui est , naturellement, des plus dangereux pour les chevilles du visiteur non averti?
Pour ne pas gâcher le paysage avec un panneau "passage de troupeaux" peu décoratif (garni en plus, d'une image bovine peu appropriée...), optez plutôt pour l'affichage de la trace de sabot évoquée par cet autre Atkinsii, à chaque passage dangereux! Pratique, élégant, discret!











- vous attendez l'arrivée des renforts? (genre jardinier à gros muscles pour tailler votre haie et vos arbustes). Comment indiquer les emplacements où vous souhaitez voir l'homme de l'art exercer ses talents?
'Robin Hood' (ou Daphne's Scissors) is the answer!
Quelques petits ciseaux/taille-haie verts judicieusement placés ne  manqueront pas de guider l'artiste vers le lieu de ses futurs exploits!







Je vous en passe, et des meilleurs.
Tenez, en vrac... le panneau "passage de mongolfières" (peu usité, je vous l’accorde),  un panneau "attention, bandits masqués!" datant du 17ème siècle (eh non, ce n'est pas Bill Gates qui a inventé le perce-neige!), ou encore une vieille version du début du siècle dernier indiquant la direction du barbier du village (encore très appréciée en Turquie).
Vous aurez enfin compris l'utilité d'avoir toute une gamme de perce-neige variés à sa disposition, au jardin!
C'est une évidence!!!
Il y en a quasiment pour toutes les circonstances. Et chaque année, en fonction des besoins spécifiques détectés au cours des 12 mois écoulés, les jardiniers avertis ne peuvent manquer d'aller faire leurs emplettes pour trouver les panneaux de signalisation ad hoc! ;o)

Alors qu'on arrête de me dire que les galanthophiles sont fous!
Ils sont prévoyants, c'est tout!
Allez, je vous laisse en compagnie d'un de mes préférés, toujours en fleurs le 14 Février : le panneau...
"Attention, petits cœurs! Risque de bisous!"  ;o))

dimanche 18 février 2018

Des bécasses, des perce-neige et du café en poudre...(Galanthus "George C.")

Galanthus plicatus...de semis
Voulez-vous que je vous raconte une jolie histoire de perce-neige?
Sans parler de botanique. Du tout, promis!
Juste une jolie histoire d'amitié entre jardiniers....
Myddleton House
Cette histoire a commencé il y a 6 ou 7 ans, je dirais.
C'est-à-dire, l'année où nos avons formé, deux amies et moi, le Club-des-3-Bécasses-de-Janvier.
Cette noble assemblée, qui se dissout comme neige au soleil chaque printemps, se reforme illico chaque début janvier, dès que paraissent... les catalogues de perce-neige!
Ça jacasse ferme, chez les bécasses croulantes. Non,non, pas question d'âge canonique, rassurez-vous (d'ailleurs, je n'ai as mis d'accent circonflexe sur le "ou"..ah!).
Les bécasses, ça ne cause pas, ça "croule"! Eh oui! ;o)) Beaucoup. D'où l'appellation du club, évidemment.
quelques stands
Une fois notre "short-list" d'envies enfin établie (ça prend facilement 2 ou 3 semaines), ne reste plus qu'à commander nos futurs nouveaux trésors...
Et depuis 4 ans maintenant, nous les commandons presque exclusivement en Grande Bretagne, chez un couple de passionnés-pépiniéristes-sans-l'être, Anita et AndrewThorpe.
Et à force d'échanges par dessus la Manche, de papotages par téléphone pour glaner des renseignements, de gentillesse et d'humour britannique en retour, un lien s'est tissé...
Ultimate Snowdrop Sale, Myddleton House Gardens
Or, cette année, nous avions décidé, l'une de mes co-bécasses et moi, d'aller passer une journée juste au nord de Londres, pour assister à une de ces foires aux plantes typiquement british, entièrement consacrées aux perce-neige. Il y en a des dizaines à travers tout le pays, parait-il.
Mais celle-là avait le mérite d'être accessible à une razzia-éclair: départ le matin, retour le soir.
Et en plus... Anita et Andrew seraient présents!
J'avoue que j'étais ravie à l'idée de les rencontrer enfin "in the green"... ou plutôt "in the flesh"! ;o))
J'en ai profité pour proposer à Andrew de faire un "échange".
Préparation au transport, sur les pelouses de Myddleton
Je me doutais qu'il serait probablement intéressé par un des perce-neige de mon jardin, encore peu répandu!
Et bien sûr, l'ami Andrew mordit à l'hameçon..à pleine dents!!!
Je vous passe les échanges de mails pour savoir ce qu'il m'offrirait en échange! Je lui ai laissé le choix...
transport aérien....
"Mais je veux pas que tu croies que j'abuse!"
"Mais non, je n'en ferai rien"!
"Ça me fait plaisir!"
"C'est beaucoup trop!"
"Si, si si, j'insiste!"
 etc, etc... ;o))
Un Gentil, je vous dis!
Finalement, je jetai l'éponge, et le laissai se débrouiller et amener ce qu'il voudrait!
Restait un dernier détail...
"Andrew... comment te reconnaîtrai-je, une fois sur place?"
'George C.', bien ouvert!
La réponse fusa par retour de mail:
" Facile: on est deux derrière le stand... Celui qui ressemble à George Clooney, c'est moi. L'autre, c'est Anita"! ;o))
Le grand jour arriva enfin... et dès l'ouverture de la vente, je filai vers le stand d'Andrew, mon joli perce-neige (en fleurs) dans la main, avec un grand sourire...
"Hello George!"
'Diggory'
Il a immédiatement compris à qui il avait affaire, bien sûr! Et l'éclat de rire fut largement partagé! Nous voilà tous les quatre hilares sur le stand!
Il faut quand même que je vous retire vos illusions, les filles: en fait de George Clooney, j'ai trouvé qu'Andrew ressemblait plutôt à l'ours Paddington ... version Grand-papa Ours! ;o))
Mais ne le lui dites pas, surtout! Ça lui fendrait le cœur!
Et quand, plus tard, à la fin de la vente, nous sommes allées le retrouver, il a sorti du coffre de sa voiture un gros sac... plein de perce-neige!!!
Il m'a scandaleusement gâtée, je dois le dire.
Et surtout, sortant du sac, que vois-je... 6 ou 7 clochettes énormes, parfaites, gaufrées, en forme de poire "Doyenné du Comice", voyez?.... Le nom qui me vient à l'esprit immédiatement, c'est "Diggory"!
'George C.' dans le métro... kilucru?
Mais un "Diggory" survitaminé! Une fois et demi plus haut, une fois et demi plus gros. Et pas le même dessin sur les internes: celui-la porte deux taches vertes, quand 'Diggory' n'en a qu'une.
Effectivement, me dit Andrew, c'est un semis de 'Diggory'.
Mais, selon lui, pas assez différent de son papa pour mériter d'être nommé et commercialisé. (j'en connais qui ne se seraient pas gênés, pourtant..).
"Je te le donne!" me dit-il!!!
Inutile de vous dire si j'étais ravie! J'adore 'Diggory', l'un de mes préférés de chez préférés!
"Je sais! Je vais l'appeler Andrew Thorpe!" lui dis-je...
"Ah non, désolé: il y en a déjà un qui s'appelle comme ça!"
Et là, c'est sorti tout seul...
"Oh, encore mieux! Je sais! Je vais l'appeler 'George C.!"
On en a pris mal au ventre, de rigolade, tous les quatre!
Et le nom lui est resté.
Bien sûr, ce n'est qu'entre nous! Vous vous en doutez, Galanthus plicatus 'George C.' (prononcer "djôôôrdj ciiii!") n'apparaîtra jamais sur ebay ou dans les listes de perce-neige officielles!
Mais Andrew et Anita sont déjà venus aux nouvelles de la santé de "notre" 'George C.'. Je les ai rassurés, bien sûr, ce cher George a parfaitement supporté le voyage.


Quoique.
Faut que je vous avoue mon crime...
Je lui ai coupé a tête dès son arrivée, à George.
mais c'est pour son bien!
What else? ;o))
'George C'. à gauche, 'Diggory' à droite